Языки ::  Континентальный Португальский
Аудио

 

 

  Português Portugais
  NONAGÉSIMA SÉTIMA (97a) LIÇÃO QUATRE-VINGT-DIX-SEPTIÈME LEÇON
  Cette vaste province du sud du Tage (Além - Tejo : au-delà du Tage) est caractérisée par la plaine et le latifúndio : la grande propriété. Les inégalités entre grands propriétaires et paysans démunis y étant plus flagrantes qu'ailleurs, ses chansons véhiculent cette condition. C'est là que la réforme agraire issue de la révolution du 25 avril a trouvé son terrain de choix. La chanson qui a donné le signal des opérations révolutionnaires était une chanson d'Alentejo, "Grâdola, vila morena" étant une de ses villes.
Ces chansons sont généralement chantées par un chœur d'hommes qui, se balançant épaule contre épaule, développe le thème lancé par un soliste. Elles contrastent avec le folklore du Nord, gai et dansant - le vira - et celui d'AIgarve, l'extrême Sud - le corridinho - par leur gravité et leur profondeur thématique.
On oppose souvent la "verticalité" de l'alentejano à la "flexibilité" des autres. Il faut savoir que l'alentejano a été le dernier à émigrer. Aussi c'est en Alentejo que l'on trouve les villages éclatants de blancheur, encore préservés du style hybride des fameuses "maisons d'émigrants".
     
  Um fado: Alfama Un fado : Alfama
     
1 Quando Lisboa anoitece
como um veleiro sem velas
Alfama  toda parece
uma casa sem janelas
aonde o povo arrefece (1)
Quand la nuit tombe à Lisbonne
comme un voilier sans voiles
Alfama semble toute entière
une maison sans fenêtres
où le peuple se refroidit
2 É numa água furtada
no espaço roubado à mágoa
Que Alfama fica fechada
em quatro paredes de água
C'est dans une mansarde
dans l'espace volé à la peine
qu'Alfama reste enfermée
entre quatre murs d'eau
3 Quatro paredes de pranto
quatro muros de ansiedade
Que à noite fazem o canto
que se acende na cidade
Quatre murs de sanglots
quatre murs d'angoisse
qui la nuit font le chant
qui s'allume dans la ville
4 Fechada em seu desencanto
Alfama cheira a saudade (2)
Enfermée dans son désenchantement
Alfama sent la nostalgie
5 Alfama não cheira a fado
cheira a povo, a solidão
A silêncio magoado
Alfama ne sent pas le fado
elle sent le peuple, la solitude
le silence meurtri
6 Sabe a tristeza com pão
Alfama não cheira a fado
Elle a le goût de tristesse et de pain
Alfama ne sent pas le fado
7 Mas não tem outra canção. mais elle n'a pas d'autre chanson.

  EXERCÍCIO EXERCICE
1 “Se uma gaivota viesse /
trazer-me o céu de Lisboa...”
é um fado cheio de saudade.
"Si une mouette venait /
m'apporter le ciel de Lisbonne..."
est un fado plein de nostalgie.
2 Mas o chão de Lisboa ainda contém mais nostalgia. Mais le sol de Lisbonne contient encore plus de nostalgie.
3 Se visses Alfama no Santo António achava-la alegre e festiva. Si tu voyais Alfama à la Saint-Antoine, tu la trouverais joyeuse et en fête.
4 Mas se lá fores no inverno repara como as ruas são estreitas e as casas escuras. Mais si tu y vas en hiver, remarque comme les rues sont étroites et les maisons obscures.
5 Se soubéssemos como vivem os seus habitantes ficávamos provavelmente tristes. Si nous savions comment vivent ses habitants, nous serions probablement tristes.
6 Mas se quisermos ver os vestígios da antiga cidade moura teremos de ir lá. Mais si nous voulons voir les vestiges de l'ancienne ville maure, il nous faudra y aller.
7 As ruelas tortuosas, os becos,
as escadinhas e os arcos talvez nos digam o que nós não sabemos.
Les ruelles tortueuses, les impasses,
les petites marches et les arcades nous diront peut-être ce que nous ne savons pas.
8 Se apenas formos ouvir o fado
num restaurante típico não ficamos a saber nada.
Si nous allons seulement écouter le fado
dans un restaurant typique, nous ne saurons rien (nous n'aurons rien appris).

1 Le fado est étroitement associé aux vieux quartiers de Lisbonne, surtout Alfama et Mouraria (quartier maure), mais aussi Madragoa, quartier populaire du côté du port, Castelo (autour du château de St. Jorge), Graça, un peu plus loin, Bairro Alto, de l'autre côté.
Un tramway spécial part de Terreiro do Paço (actuelle praça do Comércio, place somptueuse ouverte sur le Tage, reconstruite après le tremblement de terre de 1755 par le marquis de Pombal, premier ministre du roi D. José dont la statue équestre domine les lieux), et fait la tournée de tous les quartiers. Alfama, avec ses ruelles étroites et ses vieilles maisons sombres, se prête plus que tout autre à héberger cette plainte résignée.
2

Mágoa est synonyme de dor: douleur et saudade un mélange de regret, nostalgie et désir.
Dor et saudade sont les mots-clé de cette chanson qui vient des profondeurs de l'être.
Le fado tel qu'on se le représente, avec des accents de nostalgie déchirante et à la mélodie triste, est surtout la chanson de Lisbonne.
Aussi Lisbonne figure-t-elle dans de nombreux fados célèbres, par exemple:
Sempre que Lisboa canta /
não sei se canta /
não sei se reza
A sua voz com carinho /
canta baixinho /
sua tristeza
Sempre que Lisboa canta /
a gente encanta /
sua beleza
Pois quando Lisboa canta /
canta o fado /
com certeza.

  (Chaque fois que Lisbonne chante /
je ne sais si elle chante /
je ne sais si elle prie /
Sa voix avec tendresse /
chante tout bas /
sa tristesse. /
Chaque fois que Lisbonne chante /
nous enchante /
sa beauté /
Car lorsque Lisbonne chante /
elle chante le fado /
à coup sûr.)
Mais il ne faut pas oublier qu'il existe aussi le fado de Coimbra, plus proche de la ballade, chanté avec la voix haut placée.
Comme Coimbra a une tradition universitaire très forte et très ancienne, son université et ses étudiants figurent très souvent dans ses fados.
A titre d'exemple, un fragment du célèbre fado Hilário du nom d'un chanteur du passé "à la voix de cristal":
O Hilário disse um dia
Ninguém mais será formado
Quando a velha Academia
Deixar de cantar o fado
(Hilário a dit un jour /
Il n'y aura plus de docteurs /
Quand la vieille Académie /
Cessera de chanter le fado.).
   
  p231