Языки ::  Континентальный Португальский
Аудио

 

 

  Português Portugais
  SEXAGÉSIMA PRIMEIRA (61a) LIÇÃO SOIXANTE ET UNIÈME LEÇON
  Uma noite de susto Une nuit d'effroi
     
1 Ai, que susto! Acorda, João, não ouviste o barulho? Aïe, quel effroi ! Réveille-toi, João, tu n'as pas entendu ce (le) vacarme ?
2 Qual barulho? Deixa-me dormir em paz!
Deve ser o António a ressonar.
Quel vacarme ? Laisse-moi dormir en paix.
Ça doit être António qui ronfle (à ronfler).
3 Não é nada disso.
Era uma espécie de gemido sinistro e, depois,
um ruído de correntes a arrastar pelo corredor fora. (1)
Ce n'est pas ça (rien de ça).
C'était une sorte de gémissement sinistre et, après,
un bruit de chaînes traînant (à traîner) le long du couloir (par le couloir dehors).
4 Já te disse que era o António.
Ele ressona como uma locomotiva...
ou talvez estivesse a lavar os dentes...
Je t'ai déjà dit que c'était António.
Il ronfle comme une locomotive... ou peut-être était-il en train de se brosser les dents (à laver les dents)...
5 Às quatro horas da madrugada?
Para fazer um barulho daqueles era preciso
que ele lavasse os dentes com uma broca...
À quatre heures du matin (l'aube) ?
Pour faire un vacarme pareil (de ceux-là) il aurait fallu (était besoin)
qu'il se brosse (lavât) les dents avec une perceuse...
6 Então o que é que queres que seja?
O fantasma de serviço?
Alors (le) qu'est-ce que tu veux que ce soit ?
Le fantôme de service ?
7 Sei lá! Eu não acredito neles,
mas pode muito bem ser que eles existam!...
Ouviste agora?
Parecia uma porta a ranger...
Ai, João, não aguento mais.
Sinto os cabelos a porem-se em pé... (2) (3)
Je ne sais pas moi (là) !
Je n'y crois pas (en eux),
mais il se peut très bien qu'ils existent !...
Tu as entendu maintenant ?
Ça ressemblait à une porte qui grince (à grincer)...
Aïe, João, je ne tiens plus.
Je sens mes cheveux se dresser (mettre debout) [sur ma tête]...
8 Por que é que não te penteias e não se fala mais do assunto! Donne-toi un coup de peigne
(Pourquoi est-ce que tu ne te peignes pas) et on n'en parle plus (ne se parle plus du sujet) !

  EXERCÍCIO EXERCICE
1 O António faz muito barulho a ressonar. António fait beaucoup de bruit en ronflant.
2 O João não acordou pois não ouviu barulho nenhum. João ne s'est pas réveillé, car il n'a entendu aucun bruit.
3 Ele queria que o deixassem dormir em paz. Il voulait qu'on le laisse dormir en paix.
4 Mas a mulher tinha medo.
Pensava que talvez fosse um fantasma.
Mais la femme avait peur.
Elle pensait que c'était peut-être un fantôme.
5 O João não sabia o que seria
mas dizia que só podia ser o António.
João ne savait pas ce que ça pouvait bien être,
mais il disait que ce ne pouvait qu'être António.
6 Mesmo que ele lavasse os dentes com uma broca não podia fazer tanto barulho. Même s'il se lavait les dents avec une perceuse,
il ne pouvait faire tant de bruit.
7 Ela sentia os cabelos a porem-se em pé.
Estava a tremer.
Elle sentait ses cheveux se dresser [sur sa tête].
Elle tremblait.
8 Ouviria portas a ranger e passos a aproximarem-se? Entendrait-elle des portes grincer et des pas s'approcher ?

1 A arrastar: en traînant, qui traînent.
Retenez cet emploi de l'infinitif accompagné de la préposition a.
Exemples: é o António a ressonar: c'est António qui ronfle;
é a chuva a cair: c'est la pluie qui tombe, etc.
Le gérondif (arrastando, caindo, etc.) est beaucoup plus rare en portugais où il indique une action simultanée.
Cependant il est en général employé par les Brésiliens là où les Portugais emploient a + infinitif.
2

Pode ser que: il se peut que, peut-être que.
Notez que cette expression demande toujours le subjonctif, de même que talvez, ce qui n'est pas le cas en français pour "peut-être que": pode ser que chova: il se peut qu'il pleuve.

3 A porem-se em pé: qui se mettent debout, qui se redressent.
Il s'agit de l'infinitif personnel, conjugué avec le pronom réflexif.
Voici toute la conjugaison: pôr-me, pores-te, pôr-se, pôr-mo-nos, porem-se.
   
  p142