Языки ::  Континентальный Португальский
Аудио

 

 

 

  Português Portugais
  QUADRAGÉSIMA PRIMEIRA (41a) LIÇÃO QUARANTE ET UNIÈME LEÇON
  Na esplanada do café A la terrasse du café
     
1 Dê-me uma bica, por favor. (1) Donnez-moi un express, s'il vous plaît.
2 O senhor quer tomá-la ao balcão
ou sentar-se na esplanada? (2)
Voulez-vous le prendre au comptoir ou à la terrasse ?
3 Com este sol prefiro ir para a esplanada.
E traga-me também um copo de água.
Avec ce soleil je préfère aller sur (pour) la terrasse.
Et apportez-moi aussi un verre d'eau.
4 Aqui está o seu café, o copo de água e açúcar. Voici votre express, le verre d'eau et du sucre.
5 Desculpe, mas, afinal, mudei de ideias:
não a vou tomar na esplanada.
Tenho a impressão que vai começar a chover. (3) (4)
Pardon, mais finalement j'ai changé d'avis (d'idées) :
je ne vais pas le prendre à la terrasse.
J'ai l'impression qu'il va commencer à pleuvoir.
6 Chuva? Mas não há nem uma núvem no céu. A pleuvoir (pluie) ?
Mais il n'y a même (ni) pas un nuage dans le ciel.
7 Então o que é que são estes pingos que me estão a cair em cima? (5) Alors que sont ces gouttes qui sont en train de me tomber dessus ?
8 Ah, isso deve ser o vizinho de cima que está a regar as flores. Ah, ça doit être le voisin du dessus qui est en train
d'arroser ses (les) fleurs.

  EXERCÍCIO EXERCICE
1 Ele pediu uma bica e queria tomá-la na esplanada. Il a demandé un express et il voulait le prendre à la terrasse.
2 O criado trouxe-lhe um copo de água. Le garçon lui a apporté un verre d'eau.
3 Mas o senhor mudou de ideias e não a tomou lá fora. Mais le monsieur a changé d'avis et ne l'a pas pris dehors.
4 Teve a impressão que ia começar a chover. Il a eu l'impression qu'il allait commencer à pleuvoir.
5 Mas não havia nem uma núvem no céu. Mais il n'y avait pas un [seul] nuage dans le ciel.
6 Ele não percebia o que eram aqueles pingos que lhe caíam em cima. Il ne comprenait pas ce qu'étaient ces gouttes qui lui tombaient dessus.
7 Provavelmente era o vizinho de cima a regar as plantas. C'était probablement le voisin du dessus qui arrosait ses plantes.
8 Mas ele preferiu ficar dentro do café. Mais il a préféré rester à l'intérieur du café.

1 , impératif de dar: donner.
: donne; ; donnez; dêem: donnez.
2 Tomá-la: la prendre (tomar + a). Relisez la note 6 de la leçon précédente.
3 Não a vou tomar: je ne vais pas la prendre.
Le verbe tomar reprend sa forme normale lorsque le pronom vient avant.
4 Vai começar a chover: il va commencer à pleuvoir.
Souvenez-vous qu'en portugais les verbes qui se réfèrent au temps qu'il fait n'ont jamais de sujet.
5 Em cima: sur, dessus; de cima: de dessus, d'en haut; por cima: par dessus; acima: au-dessus; para cima: vers le haut.
Exemples:
O livro está em cima da mesa: le livre est sur la table;
a chuva cai-me em cima: la pluie me tombe dessus;
a chuva vem de cima: la pluie vient d'en haut;
o vizinho de cima: le voisin du dessus;
a casa fica acima do lago: la maison est au-dessus du lac;
ela olha para cima: elle regarde vers le haut!
   
 

Le café portugais est à la fois café, salon de thé et pâtisserie.
On y trouve toutes sortes de gâteaux - bolos, désignation générique qui comprend les pastéis, gâteaux à la pâte fondante dont les plus appréciés sont les pastéis de nata, sortes de flans croustillants dans de la pâte feuilletée.
Autres gâteaux: queque: sorte de quatre-quarts individuel,
bolo de arroz: gâteau de riz; bola de berlin: beignet (avec ou sans crème),
caracol: pain aux raisins, croissant, etc.
Quant aux boissons les plus courantes: um café = uma bica: un express;
uma italiana: un café serré; uma bica cheia: un café non serré ("alto" ou "lungo", en italien);
um garoto: un petit crème; um galão: un grand verre de café au lait.
Les torradas (toasts) sont particulièrement appréciées: on les sert très beurrées! A
Lisbonne, les grands cafés, riches en traditions -c'étaient naguère les lieux de création et de réunion des tertúlias: cercles littéraires - ont successivement fermé leurs portes pour faire place à des banques et à des compagnies d'assurances.
Reste le Martinho da Arcada (lié à la biographie du poète Fernando Pessoa),
A Brasileira (où se côtoyaient politiciens et intellectuels de toutes tendances et où quelques fidèles se réunissent encore à certaines heures fastes),
O Nicola, au très beau décor, qui garde le souvenir de Bocage, le grand poète du pré-romantisme portugais. Les terrasses sont relativement rares dans cette ville balayée par le vent du large et à la lumière intense.
Aussi plonge-t-on souvent dans une atmosphère sombre qui contraste violemment avec l'extérieur, ce qui est accentué encore dans les tavernes étroites aux tables en pierre lourde.

   
  p97