Языки ::  Бразильский Португальский
Аудио

 


  Português brasileiro Brésilien
  SEPTUAGÉSIMA NONA (79a) AULA SOIXANTE-DIX-NEUVIÈME LEÇON
  Não roubarás ! Tu ne voleras pas !
     
1 Eis uns versos escritos pelos alunos nos livros escolares, Voici quelques vers écrits par les élèves sur leurs livres scolaires,
2 para lembrar o dono e evitar os furtos : Í1) (2) pour rappeler le [nom du] propriétaire et éviter les vols :
3 "Livro do meu amor, tesouro do meu saber, (3) "Livre (de) mon amour, trésor de mon savoir,
4 no dia que te perder, o fidalgo que te achar (4) le jour où je te perdrai, le gentilhomme (noble) qui te trouvera
5 use do termo honrado,
se não souber o meu nome, abaixo vai assinado : (5)
[puisse-t-il] porter (utiliser) le nom (le terme) d'honnête homme (honoré),
s'il ne sait pas mon nom, le voici signé ci-dessous :
6 Fulano por nome que na pia me foi dado, Untel pour prénom qui sur les fonts baptismaux (le lavabo) m'a été donné,
7 Fulano por sobrenome que de meu pai foi herdado”. (6) Untel pour nom que de mon père j'ai hérité"
8 Ou então : “Quem este livro pegar, não causa de admiração,

Ou alors : "Qui prend ce livre, ne provoque (cause) pas d'étonnement (d'admiration),

9 mas quem com ele ficar, não passa de um ladrão”. mais qui le garde (reste avec lui), n'est rien d'autre (ne passe pas d'un) qu'un voleur ".
10 Para resumir : não extraviem as suas coisas,
pois a necessidade faz o sapo pular,
e a ocasião faz o ladrão ! (7) (8)
En résumé (pour résumer) ; n'égarez pas vos affaires,
car la faim chasse le loup hors du bois
(la nécessité fait sauter le crapaud)
et l'occasion fait le larron (voleur) !

  EXERCÍCIO EXERCICE
1 Meninos, chamei atenção,
para vocês todos escreverem com uma letra mais nítida.
Les enfants, j'ai attiré (appelé) votre attention
pour que vous écriviez tous avec une écriture plus nette.
2 Se não tiver memória,
te recordo que sou dona do meu nariz
Si tu n'as pas de mémoire,
je te rappelle que je n'ai pas de comptes à te rendre
(suis maîtresse de mon nez).
3 Na época colonial, o senhor do engenho era quem mandava,
era todo poderoso.
A l'époque coloniale, c'est (c'était) le maître du moulin qui commandait,
il était tout-puissant.
4 Num abrir e fechar de olhos, um trombadinha bateu o relógio dele. En un clin d'œil, un voleur lui prit (battit) sa montre.
5 Aquilo não lhe pertencia,
mas julgou que já estava na hora de possuir algo na vida,
e se apoderou de tudo.
Cela ne lui appartenait pas,
mais il jugea qu'il était temps (déjà dans l'heure) de posséder quelque chose dans la vie,
et s'empara de tout.
6 No dia da posse do novo prefeito,
houve um assalto na própria prefeitura.
Le jour de la prise de fonction du nouveau préfet,
il y eut un cambriolage dans la (propre) préfecture même.
7 Já está na hora de eu levantar e escovar os dentes. C'est déjà (dans) l'heure de me lever et de me laver les dents
8 O despertar sempre deveria ser proibido. Le réveil devrait toujours être interdit.
9 Soube que você foi escolhido para representar o Estado de São Paulo,
naquela maratona intelectual de São José do Rio Pardo.
J'ai su que tu as été choisi pour représenter l'État de São Paulo (dans le) au marathon intellectuel de Saint José do Rio (fleuve) Pardo (gris sombre).

1

O dono : le maître, le propriétaire - o proprietário : le propriétaire
- a posse : la possession - possessivo : possessif - o poder : le pouvoir
- a propriedade : la propriété - os bens : les biens
- pertencer : appartenir - o mestre : le maître - o mestre de obras : l'entrepreneur
- o senhor : le maître, le propriétaire
- o senhor do engenho : le maître dû moulin (de canne à sucre à l'époque coloniale).

2

O furto : le vol, le larcin
- o roubo : le vol - o assalto : le "hold-up''
- uni ladrão : un voleur (au féminin : uma ladra)
- o assaltante : le cambrioleur
- o trombadinha : (en langage populaire) désigne les mineurs abandonnés : menores abandonados,
qui volent à la tire
 - bater uma carteira : "piquer" un portefeuille.

3

Saber est un infinitif : savoir
- Remarquez son emploi comme nom
- De même : o despertar : le réveil
- o amanhecer : le point du jour
- o  anoitecer : la tombée de la nuit
- num abrirei fechar de oíhos : en un clin d'œil

4

Perder - C'est un futur du subjonctif, ainsi que acnar, ficar, pegar
Ces trois verbes appartiennent à des subordonnées relatives ayant un sens hypothétique, elles sont donc au futur du subjonctif.
Il en va de même pour les conditionnelles commençant par se
- ex : se souber : s'il sait
Attention, perder est irrégulier : perço, perdes, perde, perdemos, perdeis, perdem, au présent de l'indicatif
- Perça
, as. a... au subjonctif présent.

5

Assinado ; signé - de assinar : signer
- um abaixo-assinado : une pétition
- assinar uma revista, um jornal: s'abonnera une revue, un journal
- a assinatura : l'abonnement - rubricar : parapher
- a letra : la lettre (de l'alphabet), mais aussi le texte d'une chanson, l'écriture.
- a escritura : un écrit au sens administratif, un contrat.
- um escritor : un écrivain (féminin : escritora).
- A escrita : l'écriture (littéraire).

6 Foi herdado  - de herdar : hériter.
C'est une forme passive. On la forme avec le verbe être conjugué : sou, és, é... pour le présent -
era, eras... pour l'imparfait
 - fui, foste, foi... pour le parfait suivi du participe passé du verbe.
Ex : Ela foi vista em companhia dum homem muito atraente : elle a été (fut) vue en compagnie d'un homme très attirant (beau).
- a herança : l'héritage - o herdeiro : l'héritier.
7 O sapo : le crapaud - a râ : la grenouille
- o leão, a leoa : le lion, la lionne
- o boi, a vaca : le bœuf, la vache
- o bezerro : le veau
- o porco : le porc
- o cameiro : le mouton
- o bode : le bouc - a cabra : la chèvre
8

Pular - c'est un infinitif ayant pour sujet sapo - Il est donc possible d'employer l'infinitif personnel qui, en brésilien, est un infinitif conjugué
- Il n'y a pas de conjugaison équivalente en français.
On prend pour le former l'infinitif du verbe comme base :
cantar, cantares, cantar, cantarmos, cantardes. cantarem.
Ex : naquele momento eu vi as estréias brilharem no céu : à ce moment-là, j'ai vu les étoiles briller dans le ciel.
Já está na hora de nós partirmos: il est déjà l'heure pour (de) nous de partir.

   
  Relisez te texte et la traduction : apprenez à discerner le futur du subjonctif de l'infinitif,
les notes sont là pour vous y aider.
  p151