Языки ::  Бразильский Португальский
Аудио

 


  Português brasileiro Brésilien
  SEXAGÉSIMA SÉTIMA (67a) AULA SOIXANTE-SEPTIÈME LEÇON
  Saudades da minha terra... "Saudades" de mon pays...
     
1 Sou tenaz, quando vier a minha aposentadoria, Je suis tenace, quand viendra ma retraite,
2 regresso para Caxias do Sul. (1) ]e retourne à Caxias du Sud.
3 Lá se produz um vinho daqueles.
Planejara regressar na década dos sessenta... (2)
Là-bas on produit un sacré vin (de ceux-ci).
J'avais prévu (planifié) d'y retourner dans les années soixante (la décade des soixantes)...
4 Mas minha prendinha... paulista, rejeitou a proposta. Mais ma petite femme... de Sao Paulo (pauliste), a rejeté [ma] proposition.
5 Hoje recordo comovido
a colônia as casinhas de madeira (3)
Aujourd'hui je me souviens, ému,
du village (la colonie), des (les) petites maisons de bois
6 cercadas de parreirais ...as pastagens verdejantes. (4) entourées de vignobles... des pâturages verdoyants.
7 O gado nas margens dos riachos, deitado na grama... Le bétail sur les rives (marges) des ruisseaux, couché dans l'herbe...
8 Os meninos de joelhos no chão,
catando cachos de uva caídos das cestas.
Les enfants à genoux par terre (sur le sol),
cherchant les grappes de raisin tombées des paniers.
9 Saboreio ainda aquele macarrão italiano Je savoure encore ces [délicieuses] pâtes italiennes
10 que tinha sido esquentado no fogão de lenha... qui avaient été réchauffées sur la cuisinière à bois...
11 Pois sempre um ou outro se atrasara para curtir um chimarrão com os camponeses duma lavoura... (5) Car toujours l'un ou l'autre s'était attardé pour déguster (tanner) un bon maté avec les paysans d'une exploitation (labour)...
12 Não agüento mais essa correria... essa poluição... Je ne supporte plus cette folie (course)... cette pollution...
13 Saudades daquela neblina na serra, dos céus estrelados...
da vida pacata de minha juventude.
"Saudades" du brouillard dans la montagne [boisée], des cieux étoiles... de la vie paisible de ma jeunesse.

  EXERCÍCIO EXERCICE
1 Os lavradores antes de regressar, curtiam juntos um chimarrão.

Les laboureurs avant de rentrer dégustaient ensemble un "chimarrão".

2 Ouvi dizer que naquela casinha de madeira tem um fogão de lenha. J'ai entendu dire que dans cette petite maison en bois il y a une cuisinière à bois.
3 Aquele bananal dá umas bananas daquelas. Cette bananeraie donne de sacrées bananes.
4 O gaúcho se impõe : quer ser o melhor. Le gaúcho s'impose : il veut être le meilleur.
5 Minha prendinha, porque se atrasara ? Ma petite femme (mon petit cadeau), pourquoi t'étais-tu attardée ?
6 Sempre saboreio as uvas que se produzem na minha terra. Je savoure toujours les raisins que l'on produit chez moi (dans mon pays).
7 Qual é a região mais desenvolvida ? Quelle est la région la plus développée ?

1

O Sul, formé des États : Paraná (PR) - Santa Catarina (SC) - Rio Grande do Sul (RS).
Les Nordestinos, habitants du Nordeste : Nord-est, l'appellent le "Sul maravilha" : le Sud merveille;
c'est en effet la région la plus développée et riche surtout du point de vue agricole (soja).
A la fois moderne, développé (desenvolvido), et traditionnel (tradicional), marqué par les importantes colonies allemandes et italiennes, ainsi que par la proximité de l'Argentine (Argentina), tel est le Sud.

2 Daqueles ou daquelas : hors du commun, extraordinaire.
Ele ficou bravo e lhe deu uma bofetada daquelas ! : il se mit en colère et lui donna une de ces gifles!
3

Colônia : la colonie, mais aussi le lieu où s'installe cette colonie
- les Fazendas gaúchas (grandes propriétés du Rio G. du Sud):
notons aussi l'aire agricole ; área agricola, ou travaillent colonos : colons et lavradores : laboureurs.

4

Parreiral, au pluriel parreirais : le{s) vignoble(s).
Ce suffixe -AL désigne ici l'ensemble des vignes (parreiras),
et en général une plantation : o arrozal : la rizière - o bananal : une bananeraie - um cafezal : une caféière
- um laranjal : une orangeraie - um canavial : une plantation de canne à sucre (cana de açúcar) qu'on suce (chupa) dans le Nordeste.
Um pinhal : une pinède.

5

Le chimarrão, typique du gaucho.
On appelle ainsi toute infusion de thé, café, maté, sans sucre.
C'est surtout ce pot (a cuia). souvent en terre (de barro), dans lequel infuse a erva-mate : le maté,
que l'on boit avec une petite "pipe" (a bomba) de métal, ou d'argent (do prata), et que l'on fait circuler.
Une paille : um canudo - une pipe (tabac) : um cachimbo.

   
  p126