42
 

Le subjonctif: Le présent

132 / 40
Le subjonctif: Le présent
1. Le présent

1.1. Emploi-valeur

Le subjonctif s'emploi généralement dans une proposition subordonnée.

Il peut exprimer:

1) un ordre, une volonté

Il faut qu'elle parte.

Je veux que vous écoutiez.
 
2) un désir, un souhait

Elle désire que tu puisses venir.

J'aimerais qu'ils me répondent.
Nous souhaitons que tu sois heureuse.
Qu'ils reviennent sains et saufs!
 
Attention: Avec le verbe "espérer" à la forme affirmative on emploie le futur de l'indicatif ou le conditionnel dans la subordonnée.
J'espère qu'ils réussiront. (souhait exprimé au moment présent)
J'espérais qu'ils réussiraient. (souhait exprimé dans le passé)
Mais: Je n'espérais plus qu'ils réussissent.
 
3) la crainte, le regret:

Il craint que tu veuilles lui causer des ennuis.

Nous avons peur qu'ils (n')arrivent trop tard.
Je regrette qu'ils soient déjà partis.
 
4) les sentiments, les états affectifs:

Elle est ravie que vous soyez tous là.

Je suis désolé que tu aies ces contrariétés.
Nous sommes heureux que vous acceptiez nos propositions.
 
5) un doute, une incertitude

Il doute qu'elle dise la vérité.
Mais: Tu te doutes qu'il est satisfait = Tu penses...

Il semble que tu aies tort.
Mais: Il me semble que tu as tort = je crois que tu as tort.

Je ne suis pas certain (sûr) qu'elles aient terminé leur travail.

 
6) une opinion personnelle, à la forme négative ou interrogative

Je ne pense pas qu'il soit malade.

Il ne croit pas que tu aies menti.
Supposez-vous qu'il soit déjà parti?
 

Mais à la forme affirmative ou dubitative les verbes "croire, penser, supposer, (s')imaginer, dire, paraître" sont suivis d'une subordonnée à l'indicatif.

Je pense que tu es fatigué.
Il suppose que nous sommes de son avis.
On dit que c'est un égoïste.
Il paraît qu'il neige en montagne. (qu'il a neigé, qu'il neigera, qu'il va neiger...)
Nous croyons qu'ils se sont vexés. (qu'ils se vexeront, qu'ils vont se vexer...)
 
Attention: Dans tous les cas de 1) à 6) le subjonctif est employé quand le sujet de la subordonnée n'est pas le même que celui de la principale.

Si le sujet est le même, le premier verbe est suivi d'un infinitif.

Je veux qu'il parte.
Je veux partir.
 
24 / 41
 
7) après certaines locutions conjonctives
afin que, pour que (qui indiquent le but, l'intention)
Mes parents m'envoient en France pour que j'apprenne le français.
 
avant que (qui indique l'antériorité). 
Je serai rentré avant que vous (n')arriviez.
 
Si le sujet de la proposition principale est le même que celui de la subordonnée, on emploie "avant de + infinitif" au lieu de "avant que + subjonctif"

Il réfléchit longuement avant de répondre.

 
bien que, quoique, quoi que, sans que (qui indiquent la concession, l'opposition)

Bien que (quoique) vous insistiez, nous ne vous recevrons pas.

Quoi que (quelle que soit la chose que) vous disiez, il ne se laissera pas convaincre.
 
pourvu que, à condition que, jusqu'à ce que, soit que, que ... que, quel que soit ... que (qui indiquent la condition, la supposition, l'éventualité)

Il viendra à condition que (pourvu que) vous l'attendiez.

Je le répéterai jusqu'à ce que tu comprennes.
 
après certaines expressions telle que:
Il est naturel que...
Il n'est pas sûr (certain) que...
Il y a des chances que...
Il est possible que...
Il est impossible que...
Il se peut que...
Il suffit que...
Ce qui compte, c'est que...
Mais: "Il est probable" s'emploie souvent avec l'indicatif.
Il est probable que Jean viendra  (vienne).
 
après le superlatif :
le plus ... que ...
le moins ... que...
le meilleur ... que...
le pire... que...

Le moins qu'on puisse dire, c'est que c'est un idiot.

C'est le meilleur disque que je puisse te conseiller.
 
après les expressions:
le premier, le dernier, le seul, l'unique...
suivies d'un relatif
M. Dupont est le seul employé que je connaisse au Ministère des Finances.
 

Remarque: Pas de subjonctif en français après:
qui, quoi, quel, lequel  sans antécédent;

après:
ce qui, ce dont, ce que;

après:
quel, combien, quand, pourquoi, comment, où  dans le style indirect.

Il veut savoir qui l'a fait.
Je ne sais pas de quoi vous parler.
Elle t'a demandé combien tu en voulais.
Je voudrais savoir pourquoi il le lui a dit.

133 / 42
1.2. Formation:
Les verbes auxiliaires:
Être Avoir

que je

Sois Aie
que tu Sois Aies
qu'il Soit Ait
     
que nous Soyons Ayons
que vous Soyez Ayez
qu'ils Soient Aient
 
En général, pour tous les autres verbes,
le subjonctif présent emprunte son radical er certaines de ses désinences à deux temps de l'indicatif: le présent et l'imparfait.
  Partir  
Présent Ind.   Imparfait Ind.
->

que je parte

 
-> que tu partes  
-> qu'il parte  
     
  que nous partions

<- nous partions

  que vous partiez <- vous partiez

-> ils partent

qu'ils partent  
Les désinences sont:

Mais il y a quelques cas particuliers de formation.

-e

-es
-e
 
-ions
-iez
-ent
 
Verbes du premier groupe:
Parler

que je parle

que tu parles
qu'il parle
 
que nous parlions
que vous parliez
qu'ils parlent
 
Verbes du deuxième groupe:
Finir

que je finisse

que tu finisses
qu'il finisse
 
que nous finissions
que vous finissiez
qu'ils finissent
 
Autres verbes:
sortir que je sorte

que nous sortions

recevoir que je reçoive que nous reçevios
peindre que je peigne que nous peignios
dire que je dise que nous disions
croire que je croie que nous croyions
voir que je voie que nous voyoins
devoir que je doive que nous devions
venir que je vienne que nous venios
25 / 43
Cas particuliers:
aller que j'aille

que nous allions

faire que je fasse que nous fassions
vouloir que je veuille que nous voulions
pouvoir que je puisse que nous puissions
savoir que je sache que nous sachions
valoir que je vaille que nous valions
pleuvoir qu'il pleuve  
falloir qu'il faille