Языки ::  ДАТСКИЙ ЯЗЫК
41

 


  185 hundrede og fem og firs
186 hundrede og seks og firs
187 hundrede og syv og firs
188 hundrede og otte og firs
189 hundrede og ni og firs
190 hundrede og halvfems
 
  Enogfyrretyvende lektion Quarante et unième leçon
  Hans og Grethe — Et gammelt dansk folkeeventyr (1) Hans et Grethe — Un vieux conte populaire danois
     
1 Hans var en rig gårdmandssøn, endnu ugift.
Alle landsbyens piger stod på spring,
men Hans tog sig tid, før han bestemte sig. (2) (3)
Hans était un riche fils de fermier, encore célibataire.
Toutes les filles du village se tenaient prêtes,
mais Hans prenait son temps (se prenait temps) avant de se décider (qu'il se décide).
2 En dag, Grethe stod og vaskede, kom Hans forbi.
— Grethe, sagde han, du har mit hjerte.
Jeg vil gifte mig med dig,
hvis du kan tie med det. (4) (N 1)
Un jour [où] Grethe était en train de laver (était debout et lavait),
Hans vint à passer (passa Hans devant).
— Grethe, dit-il, mon cœur est à toi (tu as mon cœur).
Je t'épouserai si tu peux garder le silence là-dessus (avec ça).
3 Hvis det ikke er andet, sagde Grethe glad. Si ce n'est que cela (ce n'est pas autre chose), dit Grethe joyeusement.
4 Hun løb straks ind til sin mor, der forundret spurgte,
hvorfor hun så så glad ud.
Det er fordi Hans har sagt,
at han vil gifte sig med mig,
blot jeg kan tie med det,
forklarede Grethe. (5) (6)
Elle se précipita aussitôt chez sa mère, qui étonnée,
lui demanda
pourquoi elle avait l'air aussi joyeuse.
C'est parce que Hans a dit
qu'il m'épouserait
pourvu que je puisse garder le silence là-dessus,
expliqua Grethe.
5 Hvis det ikke er andet, sagde moderen. (7) Si ce n'est que cela, dit la mère.
6 Da faderen kom hjem, spurgte han,
hvorfor de så så glade ud begge to,
og moderen forklarede ham sagens sammenhæng. (8)
Quand le père rentra, il demanda pourquoi elles avaient l'air aussi joyeuses toutes les deux,
et la mère lui expliqua toute l'affaire (le contexte de l'affaire).
7 Hvis det ikke er andet, sagde faderen. Si ce n'est que cela, dit le père.
8 Noget senere kom Hans forbi.
Da han spurgte faderen,
hvorfor han så så glad ud,
forklarede denne,
at det jo var fordi Hans havde sagt,
han ville gifte sig med Grethe,
hvis hun kunne tie med det. (9)
Un peu plus tard, Hans vint à passer.
Quand il demanda au père pourquoi il avait l'air aussi joyeux,
celui-ci expliqua que c'était parce que Hans avait dit
qu'il épouserait Grethe si elle pouvait garder le silence là-dessus.
9 Da Hans hørte det, blev han vred og red bort.
I lang tid lod han ikke høre fra sig. (10) (11)
Quand Hans entendit cela,
il se mit (devint) en colère et s'en alla à cheval.
Pendant longtemps il ne donna aucune nouvelle (ne laissa pas entendre de soi).
10 Så en dag blev der lyst for Hans og en anden pige i kirken.
Den tredje søndag sagde Grethe, at hun ville i kirke. (12)
Puis un jour les bans furent publiés pour Hans et une autre fille de la paroisse (église).
Le troisième dimanche Grethe dit qu'elle voulait aller à l'église.
11 Da hun kom forbi Hans’ stol,
sagde hun til ham, at hun stadig elskede ham,
hvis han ville have hende. (13)
Quand elle passa devant la chaise de Hans,
elle lui dit qu'elle l'aimait toujours,
au cas où il voudrait l'avoir.
12 Hvem var det, spurgte Hans’ kommende brud (14) Qui était-ce ? demanda la future (mariée) de Hans.
13 Åh, sagde Hans, det var en pige,
jeg havde lovet at gifte mig med,
hvis hun kunne tie med det,
men det kunne hun ikke.
Ah, dit Hans, c'est (était) une jeune fille à qui j'avais promis de l'épouser si elle pouvait garder le silence là-dessus,
mais elle n'a pas pu.
14 Åh, hvis det ikke var andet, sagde bruden.
Jeg har født syv børn og aldrig sagt det til nogen før nu,
det slap mig ud af munden ! (15)
Ah, si ce n'était que cela, dit la future.
J'ai mis au monde sept enfants et ne l'ai jamais dit à personne (quelqu'un) jusqu'à maintenant (avant maintenant),
cela vient de m'échapper (m'a échappé de la bouche) !
15 Hans sprang ud af stolen og løb bort. (16)
En måned senere holdt han bryllup med Grethe. (17)
Hans bondit de sa chaise et se sauva en courant.
Un mois plus tard, il célébrait [ses] noces avec Grethe.

  Øvelser Exercices
1 Hendes mor spurgte, hvorfor hun så så glad ud Sa mère lui demanda pourquoi elle avait l'air aussi joyeuse.
2 Pludselig slap det hende ud af munden. Soudain cela lui échappa (de la bouche).
3 Han havde lovet at gifte sig med hende,
hvis hun kunne tie med det.
Il avait promis de se marier avec elle si elle pouvait garder le silence là-dessus.
4 Hun forklarede ham sagens sammenhæng,
men han løb bort.
Elle lui expliqua toute l'affaire (le contexte de l'affaire) mais il se sauva en courant.
5 De så glade ud, da han kom hjem med faderen. Ils avaient l'air joyeux quand il rentra avec le père.

1 Folkeeventyr-et- : conte populaire, offre l'exemple d'un mot composé où les deux termes (folk et eventyr) sont reliés par un e.
2 Gift : marié ; ugift: célibataire.
Le préfixe u sert à marquer le contraire (ou dans certains cas à signifier une altération).
3 Stod, tog — prétérit de stå, tage (rappel) ;
stå på spring (at) : être prêt à, se tenir prêt ;
tage sig tid: prendre son temps (littéralement : se prendre temps).
4 Stod og vaskede: l'expression française «en train de...»
permet souvent de rendre la structure danoise formée de deux verbes coordonnés,
le premier étant un verbe de position (
stå, sidde, ligge...) — aspect « duratif » ou « imperfectif ».
5 Løb, spurgte, prétérits de løbe, spørge (participes passés : løbet, spurgt).
6 ... hun så så glad ud — vous devez maintenant savoir comment prononcer ces deux « » [så', so].
7 Moder ou mor: mère ; moderen : la mère ; mødre : les mères.
8 Sag-en-er : affaire, sujet, question, cause, matière — un mot important !
9 Denne : celui-ci, plutôt que han : il, pour éviter toute ambiguïté.
10 Red, prétérit de ride (participe passé : redet) : aller (monter) à cheval.
11 Lod, prétérit de lade (participe passé ladet), qui a le sens général de : laisser;
lade hore fra sig : donner de ses nouvelles
12 Lyse (til ægteskab) : publier les bans ,
blev [der] lyst : prétérit passif.
Notez que lyst prend le stod (lu'st), contrairement au substantif lyst (rencontré leçon 16, phr. 1), qui se prononce sans stod (leust)
13 L'apostrophe après Hans sert à marquer le génitif (invisible sauf lorsque le mot se termine déjà par un s)
— nous avons déjà rencontré des cas semblables (cf. leçon 31, note 17).
14 Kommende, participe présent de komme utilisé comme adjectif, a le sens de : à venir, futur, prochain ;
kommende brud : future (mariée).
15 Slap, prétérit de slippe (participe passé sluppet) : laisser échapper, lâcher
16 Springe (ud)-sprang-sprunget, løbe (bort) — cf. note 5.
17 Holdt, prétérit de holde (participe passé holdt), qui a le sens général de: tenir;
holde bryllup: célébrer des noces/un mariage.
   
  p103