::

Audio-file

 


  Norsk

Français

  FEMTIFJERDE (FIREOGFEMTIENDE) LEKSJON CINQUANTE-QUATRIÈME LEÇON
  Mareritt (1) Le cauchemar
     
1 Du ser helt 'utmattet ut!
Du er 'blek som et 'laken, har 'poser under 'øynene... (2)
Tu as l'air complètement épuisé !
Tu es pâle comme un linge (drap).
[tu] as des poches (sachets) sous les yeux...
2 Jeg som har så godt 'sovehjerte,
fikk ikke 'blund på 'øynene før klokken 'fem.
Moi qui ai le sommeil si facile (si bon cœur à
dormir),
je n'ai pas fermé l'œil (pas eu de somme devant les yeux) avant cinq heures.
3 Først 'spilte de 'bråkete 'ungdommene i etasjen 'over piggtrådmusikk. (3)(4) D'abord, les jeunes de l'étage au-dessus ont passé (passaient) une musique d'enfer (musique-fils-de-fers-barbelés).
4 'Deretter var det en 'kran som 'dryppet i oppvaskkummen. Après ça, c'était un robinet qui gouttait dans l'évier.
5 Og så kom jeg 'plutselig til å 'tenke på at jeg 'snøt* damen på "Vinmonopolet for 'femti kroner(5) Et ensuite, je me suis soudain mis à penser que j'ai roulé de cinquante couronnes la dame du comptoir des alcools (monopole du vin)
6 forrige 'fredag, da hun ga meg 'vekslepengene for 'whisky en min. (6) vendredi dernier, quand elle m'a rendu la monnaie sur (pour) mon whisky.
7 Ja, men 'kjære deg, det var da ikke 'noe å 'bry seg om! Mais mon pauvre [vieux], il n'y avait pas de quoi
avoir mauvaise conscience !
8 Da jeg hørte 'avisbudet i 'oppgangen,
'slumret jeg 'omsider inn, (7)
Quand j'ai entendu le porteur de journaux sur le
palier, je me suis enfin assoupi.
9 men 'drømte at 'vinmonopoldamen satt i 'kassen og telte om igjen og om igjen... (8) Mais j'ai rêvé que la dame du comptoir des alcools était assise à sa caisse et comptait et recomptait (comptait encore et encore)...
10 Hun 'så på meg og 'sa*:
'dette hadde jeg ikke 'trodd om 'deg!
Elle m'a regardé et elle a dit :
"je n'aurais jamais cru ça de vous [toi] !"
11 Og 'avisbudet og disse 'bråkebøttene der oppe 'skrek* i kor:
ikke en 'dråpe mer! (9)
Et le porteur de journaux et les braillards (seaux à tapage) du dessus (de là-haut) criaient en chœur : "plus une goutte !"
12 En kran, flere kraner
- en blå plastpose, blå plastposer
- et forferdelig mareritt, forferdelige mareritt
- en lykkelig ungdom
- et utmattet avisbud, utmattete (utmattede) avisbud.
Un robinet, des ...
- un sac en plastique bleu, des ...
- un cauchemar terrible, des ...
- une jeunesse heureuse
- un porteur de journaux épuisé, des ...

  ØVELSER EXERCICE
1 Kan du telle på norsk? Sais-tu compter en norvégien ?
2 Jeg følte nettopp en regndråpe på nesen. Je viens de sentir une goutte de pluie sur mon nez.
3 Han bare tenker på å snyte folk. Il ne pense qu'à rouler les gens.
4 Vi slumret i skyggen. Nous nous sommes assoupis à l'ombre.
5 Snøen drypper fra kvistene. La neige dégoutte des branches.
6 Hun smiler og har god samvittighet. Elle sourit et a bonne conscience.
7 Sett gryten i oppvaskkummen! Mets la casserole dans l'évier !
8 Jeg har bare en hundrekronerseddel: har du vekslepenger? Je n'ai qu'un billet de cent couronnes : as-tu la monnaie ?
9 Han har fått sommerjobb som avisbud. Il a obtenu un job d'été comme porteur de journaux.
10 Vi lette i timevis og fant ikke noe. Nous avons cherché pendant des heures et n'avons rien trouvé.
11 I dag er det bikkjekaldt. Aujourd'hui, il fait un froid de canard.

1 Le mot mareritt(et) (= cauchemar) évoque une créature indésirable (mare) qui rend visite aux dormeurs et les entraîne dans une chevauchée terrifiante (å ri - monter à cheval).
2 Et laken = un drap.
Petit détail de la vie quotidienne : pour faire un lit en Norvège, il vous faut :
1 et laken (un drap de dessous), 2 et dynetrekk = une housse de couette (dyne(n) -
la couette), 3 et putetrekk - une taie d'oreiller (en pute = un coussin).
3 Bråkete - bruyant, est l'adjectif familièrement construit sur å bråke {= faire du bruit) et bråk(et) (= du tapage).
4 Ungdom(men) = la jeunesse.
Le pluriel utilisé ici pour "lei jeunes" équivaut à unge mennesker.
5 Snøt est le prétérit de å snyte. Son participe passé est snytt.
6 Remarquez l'apostrophe qui permet d'éviter d'accoler directement l'article norvégien à un mot étranger.
7 Le porteur de journaux fait partie de l'univers matinal des Norvégiens.
Les portes d'entrée des appartements sont souvent pourvues d'une fente spécialement prévue pour avaler (en grinçant) le quotidien que l'on parcourt au petit déjeuner.
8 Å telle (= compter).
9 Skrek est le prétérit de å skrike. Son participe passé est skreket.
   
  p139