::

Audio-file

 

 

  Norsk

Français

  57 Femtisju
58 Femtiåtte
59 Femtini
60 Seksti
61 Sekstien
62 Sekstito
63 Sekstitre
64 Sekstifire
65 Sekstifem
66 Sekstiseks
67 Sekstisju
69 Sekstiåtte
 
  FJORTENDE LEKSJON
FEMTENDE LEKSJON
QUATORZIÈME LEÇON
QUINZIÈME LEÇON
  Aldri et 'ord for mye Jamais un mot |de] trop
     
1 I dag er det 'endelig 'fredag. (1) Aujourd'hui, c'est enfin vendredi.
2 Bare noen 'timer med 'slit, og så...(2)(3) Juste (seulement) quelques heures de boulot (peine), et puis...
3 Du, Henrik, skal vi ikke gjøre noe 'spennende til 'helgen? (4) Dis (toi), Henrik, si on faisait (est-ce que nous n'allons pas faire) quelque chose d'intéressant pour le week-end ?
4 Hm...
- Vi kunne 'besøke Liv og Jens, for 'eksempel. (5)
Hm...
- On pourrait rendre visite à (visiter) Liv et Jens, par exemple.
5 Stakkars Liv 'kjeder seg så, vi skulle 'virkelig 'gjøre det. (6) [La] pauvre Liv s'ennuie tellement, on devrait vraiment le faire.
6 Hun ville 'sikkert 'glede seg over å kunne 'snakke med noen! (7) Elle serait sûrement contente (se réjouirait) de pouvoir parler avec quelqu'un !
7 Jens er alltid 'grei, men så lite 'pratsom. (8)(9) Jens est toujours sympathique, mais si peu bavard.
8 'Aldri et 'ord 'for mye! Jamais un mot [de] trop !
9 Jeg kan ikke 'skjønne hvordan hun 'holder ul med ham. (10) Je ne comprends pas (ne peux pas comprendre) comment elle le supporte (tient le coup avec lui).

  ØVELSER EXERCICE
1 Du skulle ikke spøke med det. Tu ne devrais pas plaisanter là-dessus.
2 Jeg skjønner ikke ordet likestilling. Je ne comprends pas le mot "likestilling" (égalité).
3 Vi gleder oss over å være hjemme igjen. Nous sommes contents d'être à nouveau à la maison.
4 Dere kunne besøke oss, men dere har sikkert ikke lyst til det. Vous pourriez nous rendre visite, mais vous n'en avez sûrement pas envie.
5 Det er en grei gutt. C'est un garçon sympathique.
6 For en spennende film! Quel suspense, dans ce film (quel film à suspense) !
7 Det er et riktig slit å rydde barnas bøker. C'est une vraie corvée de ranger les livres des enfants.
8 Han snakker allerede godt norsk. Il parle déjà bien norvégien.
9 I leiligheten hennes er det alltid rent og pent. Dans son appartement (à elle), c'est toujours propre et beau.

1 Les noms des jours de la semaine, chargés de traditions nordiques, se terminent tous par le mot -dag "jour".
En voici la liste :
mandag = lundi, "jour de la lune" (månen - la lune),
tirsdag = mardi, jour du dieu Tyr,
onsdag = mercredi, jour du dieu Odin,
torsdag - jeudi, jour du dieu Thor,
fredag - vendredi, jour de la déesse Freia,
lørdag - samedi, jour de la lessive (!),
søndag - dimanche, jour du soleil (apparenté à solen - le soleil).
2 Slit, mot neutre, recouvre l'idée de peine, de tâche fatigante, de corvée.
For et slit! - quelle corvée !
3 Ne confondez pas også - "aussi", et l'expression og så = "et puis", qui revient beaucoup dans les conversations, comme petit mot de liaison entre deux phrases.
4 Spennende donne l'idée de suspense (filmen er spennende = le film est plein de suspense) ou simplement, dans un sens affaibli et très courant, de quelque chose d'intéressant.
Il s'agit en fait de la forme de participe présent du verbe å spenne = tendre (d'où cette image d'une "tension" psychologique).
5 Voici, appliquée à trois auxiliaires de mode, une nouvelle forme de conjugaison correspondant au conditionnel français.
Elle vous permettra de nuancer votre expression, de la rendre moins affirmative ou plus polie. Ainsi (phrase 5) Jeg kunne, da kunne (etc.) + infinitif (dérivé de kan) se traduit-il par "je pourrais, tu pourrais (etc.) + infinitif ";
de même (phrase 6) jeg skulle, du skulle etc. + infinitif (dérivé de skal) signifie je devrais, tu devrais + infinitif.
Avec la forme jeg ville, du ville etc. + infinitif (phrase 7), le verbe
å ville s'éloigne de son sens primitif de "vouloir" et devient "transparent" pour remplir uniquement sa fonction grammaticale d'auxiliaire : jeg ville gjerne gå, men han vil ikke det = je partirais volontiers, mais il ne le veut pas.
6 Seg est le pronom personnel "réfléchi", singulier ou pluriel, correspondant au français "se" dans il/elle/ils/elles se demande(nt), se regarde(nt) dans la glace, etc.
Il est toujours complément, et représente la même personne que le sujet, à la différence de ham et henne.
On dira donc : han kjeder seg, hun setter seg, de later seg = il s'ennuie, elle s'assied, ils/elles paressent.
7 La préposition over a d'abord le sens concret de "au-dessus, par-dessus", pour s'élargir ensuite, avec certains verbes, à celui de "sur, à propos".
Exemples : han kaster seg over maten = il se jette sur la nourriture ;
du skal tenke over det = il faut que tu y réfléchisses (que tu penses à propos de cela).
8 S'appliquant à une personne, l'adjectif grei aura des traductions assez neutres telles que "un bon garçon", "un type sympathique", "une fille bien", etc.
Utilisé comme adverbe sous la forme greit, il recoupe le sens de bra : alt går greit - tout va bien, tout se déroule comme il faut.
9 Lite - peu , peu de, est le cousin de litt - un peu.
10 Å holde ut = tenir bon, tenir le coup.
D'où, ici, à la forme négative, le sens de "ne pas supporter".
   
  Si les dieux de l'Olympe vous sont plus ou moins familiers, sans doute ceux de la mythologie Scandinave restent-ils pour vous nimbés d'étrange mystère ? Pas question de dissiper ici les brumes du Nord... mais évoquons tout de même quelques traits de ces divinités, sur lesquels la mémoire populaire et les recherches des spécialistes en mythologie peuvent s'accorder : Tyr, Thor et Odin sont tous trois des figures masculines qui président à la guerre.
Leurs attributions se recoupent, mais leurs personnalités sont sensiblement différentes. Tyr est le plus ancien. Dieu suprême qui veille sur l'ordre de l'univers et le bon droit de chacun, cousin des Zeus et autres Jupiter, il jouit d'une dignité d'autant plus inébranlable que l'on ignore quasiment tout de lui. Thor est un personnage franc et naïf, maniant les armes avec la bonne foi du plébéien. Lorsque vous entendez le grondement du tonnerre (en norvégien : torden) ne vous posez plus de questions : dans un coup de colère, le dieu vient de lancer contre de quelconques ennemis son marteau magique. Mais Thor est somme toute moins inquiétant qu'Odin, qui allie la ruse à la violence... Ce dieu-là exigea des sacrifices humains jusque vers le dixième siècle de notre ère. Odin fut beau, mais il est borgne : telle était sa soif de savoir, que pour pouvoir boire au puits de la sagesse, il a laissé en gage l'un de ses yeux à la sorcière Mime. Dans ce puits, creusé au pied du chêne Yggdrasil, dont la cime toujours verte atteint le ciel, et qui couvre l'univers de sa ramure, il a trouvé l éloquence, le don de poésie et la perversité qui le rend si redoutable. N'espérez pas le fuir ; personne n 'échappe à sa vigilance, car il est toujours accompagné de deux corbeaux-espions, Hugin et Munin... Et les femmes, dans tout cela ? Si la fertilité est de nouveau l'apanage d'un dieu masculin, nommé Frøy, les Scandinaves ont tout de même leur déesse de l'amour, en la personne de sa sœur Freia. Notons que la Vénus nordique est d'ailleurs depuis fort longtemps entrée dans cette mythologie moderne qu'est la publicité, sous la forme d'une marque de confiserie au slogan patriotique - "et lite stykke Norge" = "un vêtit morceau de Norvège ".
  p44