Языки :: Испанский
Аудио
 
 
 

Español
LECCIÓN CUARENTA Y NUEVE
Repaso y especificaciones
 

1. L'idée d'obligation
A. L'obligation impersonnelle
L'obligation de type impersonnel — sans sujet énoncé — construite en français avec « il faut » (ou « on doit ») suivie de l'infinitif, se rend par hay que et l'infinitif :
Il faut (ou on doit) téléphoner : Hay que telefonear.
Bien évidemment, avec hay que on exprime une obligation impersonnelle au présent.
Aux autres temps on dira había que, hubo que, habrá que, etc. (il fallait, il fallut, il faudra, etc.).
Cette obligation matérielle d'ordre général peut être rendue aussi par :
Es necesario
Hace falta
Es preciso
Es menester 
(moins usité) + infinitif

Hay que
Es necesario
Hace falta
Es preciso
Es menester ... practicar
: il faut pratiquer

B. L'obligation personnelle
L'obligation de type personnel — avec sujet énoncé — construite en français avec devoir (ou avoir à) + infinitif ou il faut + subjonctif se rend par :
Tener que
Haber de
+  infinitif
ou
Es necesario que
Hace falta que
Es preciso que
Es menester que + subjonctif

Je dois étudier Tengo que estudiar
J'ai à étudier He de estudiar
Il faut que j'étudie
ou
Es necesario que estudie
Hace falta que estudie
Es preciso que estudie
Es menester que estudie


Remarques :
— Notez que les trois constructions françaises peuvent se rendre par Tener que à la personne convenable + infinitif.
Cette construction, de loin la plus courante, permet en cas de doute d'éviter le subjonctif (ce n'est pas, bien sûr, une excuse pour négliger le subjonctif !).
— L'emploi de haber de est souvent délicat.
En effet, selon l'intonation, le temps, la personne, etc., les nuances peuvent souvent varier, par exemple, il équivaudra à un futur :
He de ir esta tarde : j'irai (j'en ai l'intention) cet après-midi.
Aussi, nous vous conseillons de ne l'utiliser que sciemment.
— Il est aussi à noter qu'avec la construction impersonnelle se ha de, l'énoncé de la chose à faire se présente plus sous l'aspect de la convenance, de l'opportunité, de la convention ou encore du souhait de la personne qui parle (voir à la leçon 48), que sous celui de l'obligation catégorique.

 
2. Deber
A. Lorsque le verbe deber est suivi d'un infinitif, il exprime le même type d'obligation que tener que. Néanmoins il est à noter que souvent il introduit une nuance de « devoir » moral : Debemos respetarnos : nous devons nous respecter. (Tenemos que respetarnos est aussi correct.)

B. Suivi de la préposition de, deber indique une simple conjecture :
Debe de estar en su casa : il doit être (je l'imagine) chez lui.

C. Deber sert à exprimer aussi l'idée de dette :
Debo 3.000 pesetas a Juan : je dois 3.000 pesetas à Juan.