Языки :: Испанский
Аудио
 
 
   

131 Español

Espagnol

  LECCIÓN CUARENTA Y CINCO QUARANTE-CINQUIÈME LEÇON
  Decir Dire
     
1 ¿Decir ? Dire ?
2 Sí, pero ¿qué ? Oui, mais quoi ?
3 Ni que decir tiene que, a pesar de su sencillez, el asunto es complejo. (1) Il va sans dire que, malgré sa simplicité, l'affaire est complexe.
4 En efecto, los hay, por ejemplo, que no dicen ni pío, (2) En effet, il y en a par exemple qui ne soufflent mot,
5 los hay que siempre hallan que decir, (3) il y en a qui trouvent toujours à redire,
6 los hay que, preocupados por el qué dirán, hablan « para que no se diga » (4) (5) il y a ceux qui, préoccupés par le qu'en dira-t-on, parlent pour la forme,
7 los hay que creen que todo se puede decir con « flores », (6) il y en a qui croient que tout peut se dire avec des « fleurs »,
8 los hay que se limitan a dar que decir, (7) il y en a qui se limitent à faire parler d'eux,
9 los hay que dicen misa, (8) il y en a qui disent la messe,
10 los hay que con una mirada lo pueden decir todo, il y en a qui d'un regard peuvent tout dire ;
11 y los hay también -los más numerosos-que, sin decir agua va, hablan por hablar, y (9) et il y a aussi ceux -les plus nombreux- qui sans crier gare, parlent pour parler et,
12 a decir verdad, por más que digan, nunca dicen nada. (10) à vrai dire, ils ont beau dire, ils ne disent jamais rien.
13 A esos especialistas del palabreo que, dicho sea de paso, lo dice todo a su respecto, (11) (12) A ces spécialistes de la logorrhée qui, soit dit en passant, en dit long à leur sujet,
14 lo menos que se les puede decir, si no se les dice adiós, y (13) (14) le moins qu'on puisse leur dire, si on ne leur dit pas au revoir, et
15 a falta de decirles cuatro frescas, es : (15) à défaut de leur dire leurs quatre vérités, est :
16 « Eso se dice pronto » o « Eso no me dice nada » o, (16) (17) « C'est vite dit » ou « Ça ne me dit rien » ou,
17 si se está de humor -y sonriendo de oreja a oreja- « ¡No me diga ! » ; expresiones todas que, (18) (19) si on est d'humeur -et, en souriant d'une oreille à l'autre-, « Sans blagues ! » ; toutes expressions qui,
18 en determinadas circunstancias pueden ser reemplazadas por un seco « Pero, ¿qué me dice ? » (20) dans des circonstances déterminées, peuvent être remplacées par un sec « Mais, qu'est-ce que vous me racontez ? »
19 Sépase que, para colmo, muchos de ellos son gente capaz de soltarle luego a uno un escalofriante (21) Sachez que, par-dessus le marché, beaucoup d'entre eux sont des gens capables de vous lâcher après un :
20 « ¡Haberlo dicho ! », (22) « Il fallait le dire ! » qui vous fera frémir,
21 y... eso si no tienen todavía cuerda para arrancar de nuevo diciendo : (23) et cela... si encore ils ne sont pas remontés pour repartir de plus belle en disant:
22 « No, no, donde digo digo no digo digo sino que digo Diego » (24) « Non, non, où je dis « dis » je ne dis pas « dis » mais je dis « Diego ».
23 Delante de esos, y cuando a uno no le golpea en la cabeza el famoso Devant ceux-là, et lorsque ne vous martèle pas la tête le fameux
24 « Dime con quién andas y te diré quién eres », (25) « Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es »,
25 suele ocurrir que uno se dice para sus adentros : (26) il arrive fréquemment que l'on se dise à part soi :
26 « ¡Digo ! ¡Qué ocasión para cerrar el pico ! » (27) (28) « Tiens ! Quelle occasion pour fermer le bec ! »
27 Dicho de otra manera, a modo de resumen, Autrement dit, en guise de résumé,
28 y por decirlo con palabras de un gran orador : (29) et pour reprendre la formule d'un grand orateur:
29

« Huelga decir, y no es por decir, que " decir " es mucho decir - ¡dígamelo a mí !- » añadía luego. (30) (31)

« Inutile de dire, et ce n'est pas pour dire, que « decir » c'est un bien grand mot -à qui le dites-vous ! », ajoutait-il après.
30 En fin, ya se sabe : del dicho al hecho hay un trecho ; (32) Enfin, c'est bien connu : faire et dire font deux ;
31 pero... lo dicho, dicho está ; (33) mais... ce qui est dit, est dit ;
32 ¡no se lo diré dos veces ! ; (34) je ne vous le dirai pas deux fois ! ;
33 en consecuencia... ¡no le digo más ! (35) en conséquence... je ne vous en dis pas plus !
34 Así pues... Ainsi donc...
35 ¡Lo que usted diga ! (36) A vous de décider !

NOTES
(1) Ni que decir tiene que ou huelga decir que : inutile de dire que, il va sans dire que.
(2) No decir ni pío (pío : petit cri des jeunes oiseaux -pío, pío : cui-cui) ou no decir esta boca es mía (... cette bouche est à moi) : ne pas piper, ne pas souffler mot, ne pas desserrer les dents.
(3) Hallar que decir : trouver à redire.
(4) El qué dirán : le qu'en dira-t-on.
(5) Para que no se diga : pour la forme. Notez, dans le contexte, le jeu de mots : après l'expression « le qu'en dira-t-on », l'expression para que no se diga (pour la forme) traduite littéralement donnerait « pour qu'on n'en dise pas ».
(6) Flores : fleurs. Comme en français, flor peut avoir aussi le sens de «compliment ».
(7) Dar que decir (ou dar que hablar) a deux sens :
— occuper l'attention publique pendant quelque temps,
— donner lieu à la critique et à la censure.
Dans le texte français, nous traduisons par « faire parler d'eux » (premier sens).
(8) Decir misa : dire la messe. En espagnol, l'expression como si dice misa est employée dans le sens de « ça m'est égal » (pour exprimer le peu d'intérêt que l'on accorde aux dires de quelqu'un d'autre).
(9) Dans le temps, alors que les premières agglomérations citadines telles que nous' les connaissons aujourd'hui commençaient à se répandre en Europe, les villes ne disposaient pas d'un système d'égouts aussi perfectionné que de nos jours ; de même, la plupart des maisons n'avaient pas de canalisations permettant l'évacuation des eaux usées ; certaines de ces eaux étaient directement évacuées par les fenêtres. Aussi, le cri ¡Agua va! («de l'eau y va ! ») avait pour but d'avertir les éventuels passants. L'expression sin decir agua va date de cette époque et se rend par « sans crier gare ».
(10) Por más que et por mucho que correspondent au français « avoir beau ».
(11) Dicho sea de paso : soit dit en passant.

(12) Decirlo todo : en dire long.
Comparer avec la phrase 10 et voyez la nuance :
Con una mirada lo pueden decir todo : d'un regard ils peuvent tout dire.
Una mirada que lo dice todo : un regard qui en dit long

(13) Lo menos que se les puede decir : le moins qu'on puisse leur dire.
Observe : indicatif en espagnol et subjonctif en français (reportez-vous à la note 9 de la leçon 10).

(14) Decir adiós : dire au revoir (ou adieu).
Au sens figuré, decir adiós a le sens de faire une croix sur, « dire adieu à » ou « faire son deuil de ».

(15) Decirle a alguien cuatro frescas (fresca : remarque résolue et quelque peu désagréable que l'on fait à quel qu'un) ou cuántas son cinco (combien font cinq) : dire à quelqu'un ses quatre vérités.

(16) Eso se dice pronto : c'est vite dit, c'est facile à dire.
(17) Eso no me dice nada : ça ne me dit rien.
Remarquez que, dans le contexte, cette phrase peut avoir aussi le sens de « cela n'ajoute rien, n'apporte rien de nouveau ».
Dans la réalité, le sens que prendra cette expression dépendra du ton.
(18) Sachez qu'en espagnol humor définit aussi bien humour que humeur.
No esta ou no tiene humor (para bromas) : il n'est pas d'humeur à -ou en humeur de- (plaisanter).
Es una persona de humor : c'est une personne d'esprit.
Et aussi : Si estás de humor : si le cœur t'en dit.
(19) ¡No me diga!: sans blagues!, pas possible!, allons donc !, par exemple !
Bien évidemment, le ton donnera une nuance particulière à l'expression.
(20) ¿Qué me dice ? : qu'est-ce que vous me racontez ?
Bien sûr, en dehors de l'expression elle-même, cette phrase peut signifier « que me dit-il ? » (ou que me dites-vous ?).

(21) — Para colmo (pour comble) : par-dessus le marché.
— Escalofriante : (phrase 20 en français) : qui fait frémir.

(22) ¡Haberlo dicho !: il fallait le dire !

(23) Cuerda : corde, ficelle.
Dar cuerda al reloj o al despertador : remonter la montre (l'horloge) ou le réveil.
Au sens figuré : Dar cuerda a uno : faire parler quelqu'un.
Le han dado cuerda (en parlant d'une personne) : il est remonté, le voilà reparti.
Tener cuerda para rato : en avoir encore pour longtemps.

(24) Donde digo digo no digo digo sino que digo Diego (litt. : où je dis « dis » je ne dis pas « dis » mais je dis « Diego »).
Cette expression est une allitération très connue et qui est utilisée lorsqu'on veut commenter de manière comique l'attitude de quelqu'un qui essaie de se dédire de quelque chose qu'il a dit auparavant (Diego : prénom dérivé de Santiago, Jacques).
(25) Dime con quién andas y te diré quién eres : dis-moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es.
(26) Decirse para su capote ou para sus adentros : dire à son bonnet ou à part soi ou en son for intérieur.
(27) ¡Digo ! est une exclamation qui peut manifester l'étonnement, la surprise, etc.; elle pourrait se rendre par: tiens !
(28) Cerrar el pico : fermer le bec, la fermer.
(29) Por decirlo con palabras de... : pour reprendre la formule de...
(30) — Huelga decir (voir note 1).
— No es por decir: ce n'est pas pour dire.
— Es mucho decir: c'est beaucoup dire, c'est un bien grand mot.

(31) ¡Dígamelo a mí !: je suis bien placé pour le savoir!, à qui le dites-vous !

(32) Del dicho al hecho hay un trecho (litt. : de ce qui est dit à ce qui est fait il y a un moment -distance, intervalle, bout de chemin) : promettre et tenir font deux, faire et dire font deux.
(33) Lo dicho dicho está : ce qui est dit est dit.
(34) ¡No se lo diré dos veces ! : je ne vous le dirai pas deux fois, tenez-vous le pour dit !, je ne vous le répéterai pas !
(35) ¡No le digo más : je ne vous en dis pas plus !, vous voyez ce que je veux dire !
(36) ¡Lo que usted diga ! (litt. : ce que vous direz) : comme vous voudrez !, à vous de décider !