Языки :: Испанский
Аудио
 
 
   

Español
LECCIÓN CUARENTA Y DOS
Repaso y especificaciones
 
Emploi des prépositions
L'usage des prépositions ne correspond pas toujours dans les deux langues. Il est à noter que l'emploi des prépositions les plus courantes obéit à des considérations différentes dans chaque langue. En effet, alors qu'en français la préposition dépendra souvent du complément placé après elle, en espagnol elle sera, plus fréquemment, en rapport avec le verbe placé devant elle. Aussi, seul l'usage répété peut permettre un emploi juste.
 

1. La préposition et le lieu

A. Après un verbe de « mouvement vers » (le lieu où l'on va), l'espagnol emploie la préposition a.
Voy a España : je vais en Espagne.
Bajamos a la calle : nous descendons dans la rue.
Néanmoins, si le verbe exprime l'idée d'entrer dans un lieu, on emploie en.
Ingresar en la Universidad : entrer à l'Université.
Penetrar en el comedor : pénétrer dans la salle à manger.

B. Après un verbe de « permanence » (le lieu où l'on se trouve), l'espagnol emploie la préposition en.
Los niños están en el pasillo : les enfants sont dans le couloir.
Vive en Sevilla : il habite à Séville.
Il est à noter que lorsqu'il s'agit d'indiquer un endroit précis où une action a lieu, on emploie la préposition a.
Nos esperó al pie de la estatua : il nous attendit au pied de la statue.
Sentarse a la mesa : s'asseoir à table.

C. Après un verbe de « mouvement à l'intérieur d'un lieu » on emploie por.
Pasearse por el bosque : se promener dans la forêt.

 

2. La préposition a devant un complément d'objet direct.

A. Lorsque le complément d'objet direct désigne une personne déterminée, l'espagnol introduit la préposition a.
Iremos a ver a su padre : nous irons voir son père.
De même, on emploie a devant :
— les noms d'animaux désignés par un nom propre :
Sancho Panza ensilló a Rocinante : Sancho Pança sella Rossinante.
— les noms de pays ou de villes qui ne sont pas précédés de l'article :
Quien no ha visto a Sevilla, no ha visto maravilla (refrán) : Qui n'a pas vu Séville, n'a pas vu de merveille.
— un nom abstrait ou un nom de chose, lorsque l'on veut personnifier intentionnellement :
Escuchó al Silencio : il écouta le Silence.

B. Par extension de la règle ci-dessus, on emploie la préposition a, même si le complément est un nom de chose, lorsque le verbe se construit en règle générale avec un nom de personne.
Levantaba las manos para saludar al barco a su paso bajo el puente : il levait les mains pour saluer le bateau à son passage sous le pont.

C. Par contre, la préposition a sera supprimée devant un complément de personne si le verbe se construit en règle générale avec un nom de chose :
Me envió un joven aprendiz: il m'envoya un jeune apprenti.
Ainsi, il est à noter que certains verbes peuvent changer de sens selon qu'ils sont suivis ou non de la préposition a ; par exemple :
Querer : vouloir. Querer a : aimer.
La marquesa quiere un bufón : la marquise veut un bouffon.
La marquesa quiere a un bufón : la marquise aime un bouffon.

D. En général, la préposition a est aussi supprimée devant un complément représentant des personnes lorsque celui-ci se présente sous forme d'un pluriel indéfini ou d'un collectif indéterminé :
Encontré pocas personas en la cafetería : je rencontrai peu de monde à la cafétéria.
Hoy veo mucha gente en la calle : aujourd'hui je vois beaucoup de gens dans la rue.
Cette règle est particulièrement de mise avec des verbes tels que encontrar, ver, sentir, etc. (verbes de perception ou d'action physique).
Néanmoins, si le complément d'un de ces verbes est par ailleurs sujet d'un infinitif, il sera précédé de la préposition a :
Vi a muchos niños jugar en la calle : je vis beaucoup d'enfants jouer dans la rue.

E. Aussi, surtout pour éviter la confusion, on n'emploie pas a lorsque le complément direct représentant. des personnes est suivi d'un complément indirect devant être précédé de a :
El joven presentó su padre al profesor : la jeune présenta son père au professeur.
Cependant, on peut aussi trouver a devant les deux compléments (surtout si le deuxième complément représente des choses ou s'il indique des circonstances) :
Llevar a los niños al colegio : conduire les enfants à l'école.
Et aussi : Llevar el niño (ou al niño) al médico : emmener l'enfant voir le médecin.

F. Mais lorsqu'il y a une formule comparative entre les deux compléments (como, más que, etc.) et qu'ils sont compléments du même verbe, la préposition a est placée devant chacun des compléments :
Quería a su amigo tanto como a su hermano : il aimait son ami autant que son frère.

Ces règles ne sont pas exhaustives, comme nous vous le disions, seule une application répétée et régulière des prépositions (ici nous n'avons examiné que les prépositions indiquant le lieu et un certain nombre de cas concernant l'emploi de la préposition a devant un complément d'objet) peut vous permettre de parvenir à vous en servir avec justesse.
Mais ... toute route ne comporte-t-elle pas quelques difficultés ? Au stade où vous en êtes, nous ne pouvons que dire : vous avez déjà fait un bon bout de chemin !