Языки :: Испанский
Аудио
 
 
   

  Español

Espagnol

  LECCIÓN TREINTA Y CUATRO TRENTE-QUATRIÈME LEÇON
  Poderoso caballero es don Dinero (1) Seigneur puissant est Don Argent
     
1 Madre, yo al oro me humillo ;
él es mi amante y mi amado,
pues de puro enamorado, (2)
de continuo anda amarillo ; (3) (4)
que pues, doblón o sencillo, (5)
hace todo cuanto quiero,
poderoso caballero es don Dinero.
Mère, devant l'or moi je m'incline; il est mon amant et mon aimé /
car il est tant amoureux, qu'il est constamment (jaune) doré
/ [et] puisque, double ou simple il fait tout ce que je veux
/ seigneur puissant est Don Argent.
2 Nace en las Indias honrado, (6)
donde el mundo le acompaña ;
viene a morir en España,
y es en Genova enterrado.
Y pues quien le trae al lado
es hermoso, aunque sea fiero, (7)
poderoso caballero es don Dinero.
Aux Indes il naît honnête, où le monde l'accompagne ;
/ il vient mourir en Espagne, et est enterré à Gênes.
/ Et puisque qui le porte à ses côtés est beau, bien qu'il soit affreux
/ seigneur puissant est Don Argent.
3 Por importar en los tratos (8)
y dar tan buenos consejos,
en las casas de los viejos
gatos le guardan de gatos. (9)
Y pues el rompe recatos
y ablanda el juez más severo,
poderoso caballero es don Dinero.
Parce qu'il est important dans les échanges et comme il donne de si bons conseils,
/ dans les maisons des vieux des « chats » le gardent de chats [filous].
/ Et comme aussi il brise les modesties et fait fléchir le juge le plus sévère,
/ seigneur puissant est Don Argent.
4 Y es tanta su majestad
(aunque son sus duelos hartos),
que con haberlo hecho cuartos (10)
no pierde su autoridad.
Pero pues da calidad
al noble y al pordiosero, poderoso caballero es don Dinero.

Et sa majesté est si grande (bien que ses duels nombreux)
/ que même en étant mis en pièces il ne perd pas de son autorité.
/ Mais puisqu'il donne de la qualité au noble et au gueux
/ seigneur puissant est Don Argent.

  Francisco de Quevedo (1580-1645),
Letrillas
 

EJERCICIO (repase el vocabulario) :

Aterrizaje atterrissage
Aterrizar atterrir
Azafata hôtesse de l'air
Bienal biennale
Burguesía bourgeoisie
Bursátil boursier
Candidatura candidature
Campaña electoral campagne électorale
Carrera carrière / course
Congreso congrès
Cría de ganado élevage de bétail
Crítica critique
Cuartos sous / quarts
Cultivo (tierra de) culture (terrain de)
Cumbre sommet
Despegar décoller
Despegue décollage
Embarcar embarquer
Enriquecer enrichir
Esclavo esclave
Éxito / Fracaso succès / échec
Heredero héritier
Investigación científica recherche scientifique
Minero minier / mineur
Pasajero passager
Parte facultativo bulletin de santé
Proletariado prolétariat
Proyecto projet
Puerto port
Rico riche
Social social,e
Ventanilla guichet


NOTES
(Voir notes pages 189 et 190.)

(1) Dans cette leçon vous sont présentées les strophes I, II, VII, et VIII de l'un des rondeaux de Quevedo.
S'agissant d'un poème, la traduction ne vous est proposée qu'à titre indicatif ;
aussi il vous est conseillé de vous en passer et de vous référer, de préférence, aux notes.
Lisez-le plusieurs fois pour mieux parvenir à entrer dans la sonorité des rimes.
Sachez que le refrain du poème est devenu un dicton populaire ;
dans la conversation, son équivalent français est « l'argent peut tout ».
A l'époque où ces vers furent écrits, caballero avait un rapport avec des termes tels que noble, seigneur, gentilhomme etc.
Notez aussi : Caballero : chevalier, monsieur, homme, gentleman.
— monsieur, appellation de politesse (sur la porte d'entrée aux toilettes d'un lieu public, par exemple).
— homme : sección caballeros : rayon hommes (dans un magasin).
— gentleman : comportarse como un caballero : se conduire en gentleman.

(2) De puro (de pur) : tant, tellement.
Se durmió de puro cansado que estaba : il s'endormit tant il était fatigué.
Nos telefoneó de puro contento que estaba : il nous téléphona tellement il était content.
Néanmoins, ce type de construction est moins courant que :
Estaba tan cansado que se durmió : il était si fatigué qu'il s'endormit.
(3) De continuo : continuellement, constamment.
(4) Andar (marcher) est un verbe avec de nombreux sens et il est utilisé dans des locutions très diverses :
Andar bueno o malo: aller bien ou mal;
¿Cómo andas?: comment vas-tu ;
Andar contento : être content. (Revoir la leçon 1)

(5) Doblón - doublon.
Ancienne monnaie d'or espagnole (frappée à la fin du XVe siècle).
A la même époque, on appelait sencillos les réaux (petites pièces par rapport à d'autres qui avaient davantage de valeur).
De nos jours l'on entend encore quelquefois sencillo à la place de suelto mais c'est plutôt rare;
en général on dira ¿Tiene suelto?: avez-vous de la monnaie ?
Soyez aussi sensible au jeu de mots contenu dans « doblôn o sencillo » ; en effet : doble : fourbe ; sencillo : simple.

(6) Un peu d'histoire pour comprendre cette strophe : le XVe siècle est un moment où l'Espagne domine politiquement une grande partie du monde et où foisonnent partout dans le pays des grands écrivains, poètes, peintres, etc.
C'est aussi une époque de grande richesse culturelle, appelée plus tard le « Siglo de Oro ».
Les Indes est le nom que l'on donne alors aux terres d'Amérique qui viennent d'être découvertes.
Pendant cette période Gênes, république indépendante, est un riche centre commercial où les banquiers profitent grandement de l'or venant d'Amérique.
(7) Fiero a deux sens : féroce (cruel, intraitable) et affreux (épouvantable).
(8) Por + infinitif -> revoir la note 7 de la leçon 33.

(9) Gato : chat.
Gatos le guardan de gatos.
Quevedo joue ici avec les divers sens du mot gato.
En effet, à l'époque, on désignait avec le mot gatos les poches ou bourses servant à garder l'argent et qui étaient en peau de chat.
Par ailleurs, on appelait gatos les filous, les voleurs.

(10) Que con haberlo hecho cuartos : que même en étant (que malgré qu'il soit) mis en pièces.
a) le sens est le même que a pesar de estar hecho cuartos.
En effet, la préposition con suivie de l'infinitif introduit une nuance qui peut se rendre par « malgré » + subjonctif ou par « même en » ou « tout en » + participe présent.
b) cette fois-ci le jeu de mots peut être rendu en français avec la traduction de cuartos par « pièces » :
car hacer a uno cuartos (descuartizar) a le sens de « mettre quelqu'un en pièces (dépecer) ».
Par ailleurs, un cuarto (un quart) était à l'époque une pièce de faible valeur (un liard, le quart d'un sou).
c) voici quelques expressions qui sont utilisées de nos jours :
No tener un cuarto : ne pas avoir le sou.
Tener muchos cuartos (fam.) : avoir de la galette.
De cuatro cuartos : de quatre sous, de rien du tout.
Dejar sin un cuarto : laisser sans un sou.
Manejar los cuartos : tenir les cordons de la bourse.
(Cuarto a de nombreux autres sens.)