Языки :: Испанский
Аудио
 
 
   

  Español

Espagnol

  LECCIÓN VEINTICINCO VINGT-CINQUIÈME LEÇON
  Una mañana, temprano Un matin, de bonne heure
     
1 La ciudad comienza a despertarse. Poco a poco, el ruido de fondo se hace más intenso. La ville commence à s'éveiller. Petit à petit, le bruit de fond devient plus intense.
2 El tráfico va haciéndose denso : los primeros taxis y autobuses han de compartir la calzada con las furgonetas de reparto y los coches de quienes comienzan el trabajo a primera hora. (1) La circulation se fait de plus en plus dense : les premiers taxis et autobus doivent partager la chaussée avec les fourgonnettes de livraison et avec les voitures de ceux qui commencent le travail à la première heure.
3 Algunas tiendas ya empiezan a abrir sus puertas. Quelques commerces ouvrent (commencent à ouvrir) déjà leurs portes.
4 Delante de mí, un joven con delantal y en mangas de camisa riega airoso un trozo de acera en el que se amontonan desordenadas las mesas y sillas de la « terraza ». Devant moi, un jeune homme en tablier et en bras de chemise arrose avec grâce un bout de trottai - où s'entassent en désordre les tables et les chaises de la « terrasse ».
5 Junto a una boca de metro en cuyas escaleras silbotea un barrendero, una máquina de fotos, sostenida por dos manos japonesas, mira fijamente a una señora que grita : (2) Auprès d'une bouche de métro dans les marches de laquelle un balayeur sifflote, un appareil-photo, tenu par deux mains japonaises, regarde fixement une femme (dame) qui crie :
6 « ¡El de la suerte ! ¡El de la suerte para hoy ! ». (3) Le bon numéro ! Le bon numéro pour le tirage d'aujourd'hui !
7 Me siento en una terraza y al poco se presenta ante mí un camarero de un blanco y negro impecables. Je m'assieds à une terrasse et peu après se présente devant moi un serveur d'un noir et blanc impeccables.
8 « ¡Buenos días, señorita ! ¿Qué desea tomar ? Bonjour mademoiselle! Que désirez-vous prendre ?
9 Un mosto, por favor. (4) Un « mosto », s'il vous plaît.
10 Ahora mismo. » Tout de suite.
11 A poca distancia de donde estoy, un vendedor ambulante se desgañifa (desgañitarse) para atraer la atención de los transeúntes : Pas très loin de là, un vendeur ambulant crie à tue-tête pour attirer l'attention des passants :
12 « ¡Botijos ! ¡El arte al alcance de todos los bolsillos ! ¡Regalen botijos ! ¡Compren botijos ! » Des gargoulettes ! L'art à la portée de toutes les poches ! Offrez des gargoulettes ! Achetez des gargoulettes !
13 Aparato fotográfico en bandolera, con camisa hawaiana y pantalones cortos se acerca un hombre al vendedor y pregunta : Appareil photographique en bandoulière, en chemise hawaïenne et pantalons courts, un homme s'approche du vendeur et demande :
14 « ¿Para qué sirve ? A quoi ça sert?
15 Para tener siempre al alcance agua fresquita. ¡« Souvenir of Spain », señor ! » -y... solícito, el vendedor empina su botijo y, sin dejar caer una gota, echa un « trago de demostración » ; (5) Pour avoir toujours à sa portée de l'eau bien fraîche. « Souvenir of Spain », monsieur, -et... empressé, le vendeur renverse sa gargoulette et, sans laisser tomber une goutte, boit un « coup de démonstration » ;
16 acto seguido, tendiéndole el botijo, invita a su cliente a que le imite. tout de suite après, lui tendant la gargoulette, le vendeur invite son client à l'imiter.
17 El turista, perplejo, parece no comprender y pregunta : Le touriste, perplexe, apparemment sans (semble ne pas) comprendre, demande :
18 « ¿Cuánto cuesta ? Combien ça coûte ?
19 Mil doscientas. Mil doscientas pesetas » -suelta sin dudar el granuja. (6) Mille deux cents. Mille deux cents pesetas -lâche sans hésiter le vaurien.
20 El hombre escudriña la mirada de su compañera, como si buscara aprobación. L'homme scrute le regard de sa compagne comme s'il cherchait à être approuvé (de l'approbation).
21 En ese momento se detiene ante el tenderete una señora que, por lo que sobresale de su bolsa, parece venir del mercado ; y también pregunta : A ce moment-là s'arrête devant l'étalage une femme qui, d'après ce qui dépasse de son panier, a l'air de venir du marché ; et elle demande à son tour (aussi) :
22 « ¿A cuánto están ? A combien sont-elles ?
23 A ochocientas cincuenta, señora. ¡Regalados, señora ! ¡Regalados ! (7) A huit cent cinquante, madame. Données, madame ! Données !
24 ¡Qué barbaridad ! ¡Qué precios ! ¡Cómo se está poniendo la vida ! » -y la buena señora sigue su camino. (8) Mon Dieu ! Quels prix ! Comme la vie devient chère ! -et la bonne femme continue son chemin.
25 Yo me levanto, sonrío y prosigo alegre mi paseo matinal. (9) Je me lève, je souris et je poursuis, joyeuse, ma promenade matinale.

  EJERCICIO  
1 Ésa es la cafetería en cuya terraza tomamos ayer el aperitivo. Voilà la cafétéria à la terrasse de laquelle nous avons pris hier l'apéritif.
2 Es una suerte que hayáis podido venir. C'est une chance que vous ayez pu venir.
3 Déjame el diccionario al alcance de la mano, creo que lo necesitaré. Laisse-moi le dictionnaire à portée de la main, je crois que j'en aurais besoin.
4 Si usted tuviera suelto, me vendría bien. Si vous aviez de la monnaie, ça m'arrangerait.
5 ¡Qué barbaridad ! Hay muchísimo tráfico. C'est incroyable ! Il y a énormément de circulation.

NOTES
(1) Va haciéndose denso : se fait de plus en plus dense.
Recuerde : ir + gérondif exprime en castillan une idée de progression (note 3 de la leçon 19).
Notez aussi (dans la phrase n° 1) : se hace más intenso: se fait plus intense ou devient plus intense (voir leçon 21).
(2) Cuyo, a, os, as.
Lorsque ce relatif est précédé d'une préposition, il doit se rendre par : de qui, duquel, de laquelle, desquels, desquelles :
... en cuyas escaleras silbotea un barrendero... : ... dans les marches de laquelle un balayeur sifflote...
... una calzada en cuyo centro... : ... une chaussée au centre de laquelle...
Les particularités concernant ce relatif seront examinées dans la leçon 28.

(3) ¡El de la suerte ! (celui de la chance !) : il s'agit d'un « cri de réclame » visant à attirer l'attention des passants, ce qui est courant chez les vendeurs ou vendeuses de loterie ou du « cupón pro ciegos » ambulants ; il peut se rendre par « le bon numéro ! ».
La ONCE -Organización Nacional de Ciegos Españoles- (Organisation nationale des aveugles espagnols) organise un tirage quotidien de loterie.
Les billets (cupones) sont vendus chaque jour par les aveugles travaillant pour l'organisation dans tout le pays ;
un pourcentage important des sommes ainsi obtenues revient aux aveugles eux-mêmes.
Ce jeu de loterie est très enraciné parmi certaines couches de la population.

(4) Un mosto (moût) est un apéritif dont nombre d'Espagnols sont très friands.
C'est du jus de raisin pressé qui n'a pas encore subi la fermentation alcoolique.
Il peut se boire avec ou sans glace et il se sert avec une rondelle de citron et une griotte.
Bien souvent on le boit accompagné de quelques « tapas ».
Et ... il n'y a point d'alcool !
Donc, il est tout à fait envisageable de «pisar (bu apretar) el acelerador al empinar el codo » (appuyer sur l'accélérateur au moment où on lève le coude).

(5) Alcanzar: atteindre, arriver jusqu'à, rattraper, rejoindre.
Alcanzar a alguien : rejoindre ou rattraper quelqu'un.
Alcance : portée.
La revista que está a tu alcance : le magazine qui est à ta portée.
Fuera de alcance : hors d'atteinte.
Al alcance de la mano : à portée de la main.
Un descubrimiento (noticia, etc.) de mucho alcance : une découverte (nouvelle, etc.) de grande importance.

(6) Suelta sin dudar el granuja : lance sans hésiter la fripouille (ou vaurien).
Le verbe soltar (lâcher) est employé fréquemment et sa traduction variera en fonction du contexte.
Voici quelques exemples :
Suéltame : lâche-moi.
Soltar mil pesetas : « se fendre » de mille pesetas.
Soltar la lengua : délier la langue.
Soltar la risa : éclater de rire.
Soltar un grito : pousser un cri.
¡Venga, suelta ! : Vas-y, « accouche » (explique-toi) !
Se me han soltado los cordones de los zapatos : les lacets de mes chaussures se sont défaits.
Remarquez que soltar a deux participes passés : soltado et suelto.
Le participe passé régulier est utilisé pour former les temps composés ; l'irrégulier est employé comme adjectif:
He soltado al perro : j'ai lâché le chien.
No tengo suelto : je n'ai pas de monnaie.

(7) Regalar: offrir, faire cadeau de.
¡Regalado, señora ! ¡Regalado !  
: donné, madame ! Donné ! (ou C'est donné, madame ! C'est donné !)
(8) ¡Que barbaridad!: mon Dieu!, quelle horreur!, c'est invraisemblable !, c'est incroyable !, etc.
¡Cómo se está poniendo la vida ! : comme la vie devient chère !

(9) Proseguir -poursuivre- se conjugue comme seguir -suivre-(phrase 24) et sonreír -sourire- comme reír -rire- ;
voir, pour la conjugaison de ces verbes irréguliers, aux pages 371 et 373 respectivement.
Sachez donc que les verbes irréguliers se conjuguent comme leur modèle simple ;
vous trouvez aussi dans cette leçon : atraer -attirer- comme traer -apporter- (phrase 11) et detener -arrêter, détenir- comme tener (phrase 21).
Seuls les composés de decir présentent quelques changements, mais nous examinerons cela ultérieurement.