Языки :: Испанский
Аудио
 
 
   

  Español

Espagnol

  LECCIÓN DIECISIETE DIX-SEPTIÈME LEÇON
  ¿De tal palo, tal astilla ? (1) Tel père, tel fils ?
     
1 José Alberto era un joven vivaz, con ganas de comerse el mundo y con un sólo principio : « el presente a tope ». (2) José Alberto était un jeune plein de vivacité avec l'envie de dévorer le monde et avec pour seul principe : « le présent à fond la caisse »,
2 Su padre, jefecillo de la sección de mercería de los almacenes « La Puebla », vivía con la obsesión del : Son père, petit chef du rayon mercerie des magasins « La Puebla» ; vivait avec l'obsession du :
3 « No dejes para mañana lo que puedas hacer hoy ». « Ne reporte pas à (laisse pas pour) demain ce que tu peux faire aujourd'hui ».
4 El padre llamó un día al hijo, y le habló así : Le père appela un jour le fils, et il lui parla ainsi :
5 ¡Prepara el futuro, piensa en él, hijo !
No tienes por qué ir dos veces a la panadería para comprar dos barras de pan. (3)
Prépare ton avenir, penses-y, mon fils !
Tu n'es pas obligé d'aller deux fois à la boulangerie pour acheter deux baguettes.
6 José Alberto prometió enmendarse. José Alberto promit de s'amender.
7 Unos días después, el padre cayó enfermo y pidió a su hijo que fuera a llamar al médico. Quelques jours plus tard, le père tomba malade et demanda à son fils d'aller (qu'il allât) chercher le médecin.
8 Obediente, llegó a casa acompañado por un enorme gentío. Obéissant, il arriva à la maison accompagné d'une foule énorme.
9 Papá, ya están aquí el médico y los demás. (4) Papa, voici (déjà sont ici) le médecin et les autres.
10 ¿Los demás ? ¿Quiénes ? Les autres ? Qui ?
11 Como no sé lo que tienes, he pensado que, si el médico te recetaba algo complicado, sería útil la presencia del farmacéutico. (5) (6) Comme je ne sais pas ce que tu as, j'ai pensé que si le médecin te prescrivait quelque chose de compliqué, la présence du pharmacien serait utile.
12 He hecho venir a los enfermeros de ambulancia por si hubiera que trasladarte al hospital ; (7) J'ai fait venir les ambulanciers au cas où il faudrait te transporter à l'hôpital ;
13 a las enfermeras por si acaso tu estado no permitiera el traslado. les infirmières, dans le cas où ton état ne permettrait pas ton transport [à l'hôpital].
14 Y ¡claro !, he traído a los enterradores por si no hubiera esperanza de que salgas de ésta. (8) Et, bien sûr !, j'ai amené les croque-morts pour le cas où il n'y aurait pas d'espoir que tu t'en sortes.

  EJERCICIO  
1 Los restaurantes del centro de la ciudad estaban hasta los topes. Les restaurants du centre-ville étaient bondés.
2 Me llamó y me dijo que llegaría con retraso. Il m'appela et me dit qu'il arriverait en retard.
3 Prometí ir. Je promis d'y aller.
4 Ha cogido frío y ha caído enfermo. Il a pris froid et il est tombé malade.
5 Unos días después, le pedí que volviera a pasar. Quelques jours après, je lui demandai de repasser.

NOTES
(1) De tal palo, tal astilla : Tel père, tel fils.
Palo : bâton, bout de bois, bois (palo a encore divers autres sens).
A palos : à coups de bâton.
En ese restaurante te dan un palo : dans ce restaurant c'est le coup de fusil.
Astilla : éclat, fragment de bois.
Hacer astillas: réduire en miettes, briser en éclats.
(2) Estar hasta los topes : être plein à craquer.
El teatro estaba hasta los topes: le théâtre était bondé, plein à craquer.
Rebasar el tope : crever le plafond.
Fecha tope: date limite.
Dans le langage de la jeunesse, «a tope» peut se rendre par « à fond la caisse ».
(3) No tener porque + infinitif (construction négative) se rend par « ne pas être obligé de » + infinitif :
No tengo porque decirlo : je ne suis pas obligé de le dire.

(4) Voici et voilà peuvent toujours se rendre par he aquí, he ahí ou he allí ;
néanmoins de nos jours, ces formules sont plutôt littéraires et on leur préfère éste es, ése es, ou aquél es, s'il s'agit de désigner ;
aquí está, ahí está ou allí está pour situer ;
aquí viene, ahí viene (ou va), allí viene (ou va) s'il y a mouvement.
Si l'on remet un objet à quelqu'un, on dira aquí ou ahí tiene, et ahí si on le lui lance.
Voici (he aquí) quelques exemples :
Voici mon ami Robert : Éste es mi amigo Roberto.
Voici mon manteau et voilà le tien : Aquí está mi abrigo y ahí está el tuyo.
Voici mon frère (qui vient) : Aquí viene mi hermano.
Voilà ta voisine (qui va) : Ahí va tu vecina.
Voici votre monnaie : Aquí tiene la vuelta.
Voilà le ballon (qui est lancé) : Ahí va el balón.

(5) Recetar: prescrire (le médecin).
Una receta : une ordonnance (du médecin) et une recette (de cuisine).

(6) Si + imparfait de l'indicatif en espagnol ?
En effet, lorsque le verbe précédé de « si » est introduit par une expression de type déclaratif, lorsqu'il dépend de verbes tels que croire, dire, estimer, penser, etc. -exprimés ou sous-entendus
- l'espagnol peut employer, comme le français, l'imparfait de l'indicatif.
Il est à noter que, dans ce cas, l'idée générale de la phrase se trouvera au passé et que cette construction correspond à celle du discours indirect.

(7) Por si, por si acaso ou en caso (de) que : au cas où, dans le cas où, pour le cas où (phrases 11, 12 et 13).
Le conditionnel français qui suit ces conjonctions de type préventif ou de précaution est rendu en espagnol par l'imparfait du subjonctif.
Il est à noter que l'emploi de l'indicatif est aussi correct, si bien que nous aurions pu dire :
11 - ... por si hay que trasladarte...
12 - ... por si acaso tu estado no permite el traslado...
13 - ... por si no hay esperanza...
Y ... ¡un ejemplo más!: Tomaré nota por si lo olvidara (olvido)
: j'en prendrai note au cas où je l'oublierais.

(8) Les expressions familières «s'en tirer» ou «s'en sortir» peuvent se rendre par : salir(se) de una (sous-entendu : d'une situation délicate), lograr salir bien de, salir adelante, etc.
Dans la phrase, « de ésta » veut dire « de celle-ci » (de la situation où tu te trouves).
Se tirer d'affaire : Salir bien de un apuro.
Dépanner : Sacar de apuro.
Je m'en sortirai : Me las arreglaré.
Aussi, lorsque vous serez en situation de pouvoir parler espagnol, ne vous en tirez pas par une pirouette ! (¡No se salga -vaya- por la tangente !).