Языки :: Испанский
Аудио
 
 
   

  Español

Espagnol

  LECCIÓN DÉCIMA DIXIÈME LEÇON
  ¡Adiós, muy buenas ! Bon débarras !
     
1 ¡Auxilio ! ¡Socorro ! ¡Ladrones ! ¡Socorro ! A l'aide ! Au secours ! Au voleur ! Au secours !
2 Gritaba un hombre subiendo de cuatro en cuatro, casi desnudo, las escaleras del Palacio de Justicia. Criait un homme en montant, quatre à quatre, presque nu, les marches du Palais de Justice.
3 Y, en dos zancadas, se plantó delante del juez del pueblo. (1) Et, en deux enjambées, il se planta devant le juge du village.
4 Éste, molesto ante una irrupción que tan poco caso hacía de los buenos modales y de los trámites necesarios, levantóse y dijo : (2) (3) Celui-ci, gêné par cette irruption qui faisait fi des bonnes manières et de la procédure nécessaire, se leva et dit :
5 ¡Silencio ! ¿Qué significa esto ? ¿Qué ocurre ? Silence ! Que signifie ceci ? Qu'arrive-t-il ?
6 ¡Su señoría ! Yo soy tejedor de oficio y pasaba por su pueblo camino de Villa Toro, adonde me dirigía para comprar telas y tejidos... Oui, votre Seigneurie ! Je suis tisserand de métier et je passais par votre village, en route vers Villa Toro où je me rendais pour acheter des tissus et des étoffes...
7 ¡Vaya al grano ! (4) Venez-en aux faits !
8 A la salida del pueblo, en el cruce, tres hombres, amenazándome con navajas y palos, me han obligado a darles todo cuanto llevaba encima : las ropas, los zapatos y el dinero. (5) (6) A la sortie du village, au croisement, trois hommes, me menaçant avec des couteaux et des bâtons, m'ont obligé à leur donner tout ce que je portais sur moi : mes vêtements, mes chaussures et mon argent.
9 Luego han huido en dirección al pueblo. Puis, ils se sont enfuis en direction du village.
10 ¡Pido justicia ! ¡Quiero justicia ! Je demande que justice soit faite ! Je veux que justice soit faite !
11 El juez, rascándose el bigote, se quedó pensativo unos instantes. Luego, con tono severo, dijo : (7) Le juge, se grattant la moustache, demeura pensif quelques instants. Ensuite, d'un ton sévère, il dit:
12 Por lo que veo, no le han robado ni la camiseta ni el calzón. (8) A ce que je vois, ils ne vous ont pas volé votre maillot de corps ni votre caleçon.
13 ¡No ! ¡Es lo único que no se han llevado ! (9) Non ! Ce sont les seules choses qu'ils ne m'aient pas prises.
14 El juez guardó silencio mientras se agitaba en su sillón y volvía a rascarse el bigote. Después, se levantó y dijo : Le juge garda le silence pendant que, s'agitant sur son fauteuil, il se grattait à nouveau la moustache. Après, il se leva et dit:
15 En este pueblo, cuando alguien hace algo lo hace a fondo, de cabo a rabo. Así pues, los culpables no son de aquí. Dans ce village, lorsque quelqu'un fait quelque chose, il le fait à fond, de bout en bout. Donc, les coupables ne sont pas d'ici.
16 En consecuencia, este asunto no es de mi competencia. (10) Par conséquent, cette affaire ne relève pas de ma juridiction.
17 Y añadió : Et il ajouta :
18 Se levanta la sesión. La séance est levée.

  EJERCICIO  
1 Ha subido las escaleras demasiado deprisa. Il a monté les marches trop vite.
2 Estábamos molestos por lo ocurrido. Nous étions gênés par ce qui était arrivé.
3 A la salida de la ciudad, se está construyendo un nuevo puente. A la sortie de la ville, on est en train de construire un nouveau pont.
4 Es una persona que hace las cosas a fondo. C'est une personne qui fait les choses à fond.
5 Guardó silencio durante toda la reunión. Il garda le silence pendant toute la réunion.

NOTES
(1) Subiendo : en montant. Lorsque le gérondif espagnol exprime une idée de manière, il doit se rendre en français par le participe présent précédé de la préposition « en » :
- ¿Cómo has venido ? - Corriendo : comment es-tu venu ? - en courant.
(2) Hacer poco caso de : ne pas faire attention à ou faire fi de.
(3) Recuerde : à l'infinitif, à l'impératif et au gérondif, le pronom complément doit se placer après le verbe et ne former qu'un seul mot avec lui.
Il se leva : Se levantó ou levantóse.
Dans les récits, surtout à l'imparfait et au passé simple, si le verbe commence la phrase ou précède son sujet, il est possible, c'est même élégant, de placer le pronom après le verbe. Cet usage est avant tout littéraire. Comparez avec la phrase n° 14.
(4) Ir al grano : aller au fait, aller droit au but, ne pas y aller par quatre chemins.

(5) Un cuchillo : un couteau.
Navaja : couteau à lame pliante, canif.

(6) Todo cuanto ou todo lo que : tout ce que.
Todo vient souvent renforcer cuanto lorsque celui-ci a une valeur de pronom.
Hizo cuanto había prometido ou Hizo todo cuanto... ou Hizo todo lo que... : il fit tout ce qu'il avait promis [de faire].

(7) En espagnol, dans l'ensemble, le complément de manière -il répond à la question « comment ? »- se construit avec la préposition con.
Et cela indépendamment de la préposition qui serait employée en français :
Le miraba con aire triste : il le regardait d'un air triste.
Lo demostró con ejemplos : il le prouva par des exemples.

(8) En espagnol, le possessif n'est pas aussi employé qu'en français.
En effet, sauf quand il est indispensable au sens, il est remplacé par l'article. (Voyez aussi la phrase 8.)
Ceci s'applique particulièrement lorsqu'il est fait référence à des objets familiers ou aux vêtements.
He perdido la cartera : j'ai perdu mon portefeuille.
Puso la chaqueta en la percha : il mit sa veste sur le porte-manteau.
(9) ¡Cuidadlo ! : Après les mots « le seul », « l'unique », « le premier », « le dernier » ou un superlatif, et lorsque le verbe se réfère à un fait réel, l'espagnol construit la phrase avec l'indicatif ; à la différence du français qui utilise le subjonctif :
Es lo único que puedo pedirle : c'est la seule chose que je puisse lui demander.
Es la persona más amable que conozco : c'est la personne la plus aimable que je connaisse.
(10) Jurisdicción : juridiction.
Eso no es de su competencia ou eso no cae bajo su jurisdicción : cela n'est pas de votre compétence, cela ne vous incombe pas ou cela n'est pas de votre juridiction.