языки ::  –умынский
јудио

 

 

   

  Română Romain
     
  LECŢIA A ŞAIZECI ŞI OPTA SOIXANTE-HUITIÈME LEÇON
  Moldova La Moldavie
     
1 Locuitorii Moldovei sînt mîndri de istoria lor Les habitants de la Moldavie sont fiers de leur histoire
2 şi au un adevărat cult pentru trecut : (1) et ont un vrai culte pour [le] passé :
3 Ştefan cel Mare este pentru toţi românii Etienne le Grand est pour tous les Roumains
4 simbolul luptei pentru independenţă (2)

le symbole de la lutte pour [l']indépendance,

5 şi amintirea lui e prezentă peste tot. et son souvenir est partout présent.
6 In Bucovina, Suceava, fosta capitală, (3) En Bucovine, Suceava, l'ancienne capitale,
7 e înconjurată de mănăstiri situate est entourée de monastères situés
8 într-un peisaj de o mare frumuseţe ; dans un paysage d'une grande beauté ;
9 bisericile lor sînt pictate la exterior. leurs églises sont peintes à [l']extérieur.
10 Iaşi este azi oraşul cel mai important, (4) Iassy est aujourd'hui la ville la plus importante,
11 dar să nu uităm o mică localitate, Cotnari, mais n'oublions pas une petite localité, Cotnari,
12 celebră datorită vinului său alb ! (5) célèbre grâce à son vin blanc !
13 El s-a dovedit a fi, de cinci sute de ani, Il s'est avéré être, depuis cinq cents (d')ans,
14 cel mai bun remediu împotriva melancoliei (6) le meilleur remède contre la mélancolie
15 în care se cufundă bucuros sufletul moldovenesc ! dans laquelle sombre volontiers l'âme moldave !

  EXERCIŢII EXERCICE
1 După fiecare luptă, Ştefan cel Mare construia o mănăstire. Après chaque bataille (lutte), Etienne le Grand construisait un monastère.
2 Am avut un adevărat cult pentru ea, şi uite ce mi-a făcut ! J'ai eu un vrai culte pour elle, et voilà ce qu'elle m'a fait !
3 Prefer să uit trecutul şi să mă uit înainte ! Je préfère oublier le passé et regarder devant !
4 Desenează-mi un cal! Dessine-moi un cheval !
5 Dă-i ce-ţi cere ! Donne-lui ce qu'il te demande !

1 Traditionnellement, les Roumains se considèrent "les défenseurs de l'Europe" (ils ne sont pas les seuls à prétendre à ce titre !). La réalité est que, du fait d'une longue et éprouvante expérience des revers de fortune, ils ont développé une capacité de résistance maintes fois mise à dure épreuve tout le long de l'histoire !
2 Une anecdote roumaine dit que l'histoire de la Roumanie, ça va encore, mais que sa géographie, c'est une catastrophe ! Au cours du temps, les provinces roumaines ont été convoitées, à tour de rôle ou simultanément, par leurs puissants voisins, l'empire turc, l'empire autrichien et l'empire russe (oublions l'empire romain et l'empire byzantin î). En fait d'empire, cela n'a fait qu'empirer avec le temps... ce qui explique pourquoi la moitié de la Moldavie d'Etienne le Grand, prince du XVe siècle, est aujourd'hui au-delà des frontières...
3 Bucovina, région du nord de la Moldavie, est un haut lieu spirituel et ...touristique !
Ses églises sont entièrement couvertes, à l'extérieur, de fresques toujours intactes au bout de quatre cents ans...
4 Iaşi partage avec Bucureşti le privilège d'avoir un nom "internationalisé" (francisé, pour être plus précis !) : Iassy et Bucarest. C'est une des conséquences de l'intérêt de l'Europe pour les Principautés Danubiennes, au XIXe siècle* Mais cela est une autre histoire... moldo-valaque, évidemment !
5

Datorită, mulţumită et graţie sont des prépositions qui demandent un datif.
Remarquez que leur équivalent français, "grâce à", demande un objet indirect, ce qui revient au même...

6 Le Moldave est dit romantique, attaché au passé, mélancolique, sensible à la nature... ce qui donne de merveilleux poètes lyriques !
Mihai Eminescu, le poète national roumain (XIXe s.), est bien sûr d'origine moldave !
 
  p144