языки ::  –умынский
јудио

 

 

 

  Română Romain
     
  LECŢIA A OPTSPREZECEA DIX-HUITIÈME LEÇON
  Soţul meu scrie un roman Mon mari écrit un roman
     
1 Ce mai face soţul tău ? Nu mai iese seara cu noi ! (1) (N. 2) Comment va ton mari ? Il ne sort plus le soir avec nous !
2 Ştii că fratele meu scrie un roman poliţist ? (2) Tu sais que mon frère écrit un roman policier ?
3 Ei bine, şi soţul meu, de o săptămînă ! (3) Eh bien, mon mari aussi, depuis une semaine !
4 Asta-i bună !
Dar e o adevărată boalâ, la bărbaţi !
Ça alors (Celle-ci est bonne) !
Mais [c'] est une vraie maladie chez [les] hommes !
5 Tatăl meu scrie şi el ceva în genul ăsta ! Mon père écrit lui aussi quelque chose dans ce genre !
6 Am impresia că e un fel de joc pentru ei. J'ai l'impression que [c'] est une sorte de jeu pour eux.
7 De-a hoţii şi jandarmii pentru oameni mari. (4) (5) Aux gendarmes et aux voleurs (aux v. et aux g.) pour grandes personnes.
8 Da, se amuză ca nişte copii la teatrul de păpuşi. (6) Oui, ils s'amusent comme des enfants au (à) théâtre de marionnettes.
9 Şi în plus pot omorî şi pedepsi din belşug. (7) (N. 1) Et en plus ils peuvent tuer et punir à gogo (d'abondance).
10 Aşa-s bărbaţii... Femeile nu prea scriu romane poliţiste... (8) Les hommes sont comme ça...
Les femmes n'écrivent pas trop [de] romans policiers...
11 Poate pentru că o femeie nu ştie păstra secretul pînă la sfîrşit... Peut-être parce qu'une femme ne sait pas garder le secret jusqu'à [la] fin...

  EXERCIŢII EXERCICE
1 Soţul meu şi fratele meu sînt medici veterinari. Mon mari et mon frère sont des médecins vétérinaires.
2 Fiica mea nu este acasă; este la teatrul de păpuşi cu o prietenă. Ma fille n'est pas à la maison ; elle est au théâtre de marionnettes avec une amie.
3 Prietenul tău scrie un rornan pentru copii. Ton ami écrit un roman pour les enfants.
4 Am impresia că nu înţeleg nimic. J'ai l'impression que je ne comprends rien.
5 Nu am timp să scriu, deocamdată citesc foarte mult. Je n'ai pas le temps d'écrire, pour le moment je lis (très) beaucoup.

1 Soţul tău, traduction littérale : ton le mari ;
n'oubliez pas que le nom est articulé même accompagné d'un adjectif possessif !
2 Dans fratele meu, -le est l'article défini masculin singulier des mots terminés en -e.
Il n'y en a pas beaucoup, et nous en avons déjà rencontré quelques exemples dans la septième leçon, N. 6.
3 Vous n'avez pas oublié le şi qui signifie "aussi", n'est-ce pas ?
4

Jandarmii Ч remarquez au passage les transformations subies par le mot roumanisé Ч n'existent plus en Roumanie que dans les expressions.
Quant aux policiers, poliţişti (sg. poliţist), les Roumains. peurespectueux de l'autorité, les appellent curcani, dindons !
On parle aussi de c
îine poliţist, comme vous avez pu le constater !

5

Oameni mari pour ne pas dire adulţi, bien sûr !

6 Păpuşă est en fait "poupée" car, comme il fallait s'y attendre, "marionnette" se dit marionetă !
7

Après les verbes a putea, pouvoir et a şti, savoir, on peut employer à la place du subjonctif de mise en roumain, un infinitif (sans a).
Le parallélisme est alors parfait avec le français :
pot omorî şi pedepsi, peuvent tuer et punir et, plus loin,
nu ştie păstra secretul, ne sait pas garder le secret.
A omorî et a pedepsi sont des verbes du quatrième Ч et dernier ! Ч groupe, qui comprend donc les verbes en -i et .

8 Aşa-s bărbaţii, forme du langage parlé pour Aşa sînt bărbaţii.
Un autre raccourci saisissant, preuve du fatalisme souriant du peuple roumain :
Aşa-i viaţa ! C'est la vie ! (La vie est comme ça !).
  Ne négligez pas la prononciation figurée ! Elle vous aide à prononcer correctement.
D'ailleurs, pour beaucoup de mots, vous pouvez déjà vous en passer, et si vous avez encore des doutes... à vos cassettes !
  p40