:: 

 

 

   

  Deutsch Allemand
  SECHSUNDZWANZIGSTE LEKTION VINGT-SIXIÈME LEÇON
  Ein schlagender Beweis (1) Une preuve irréfutable
     
1 Also, wenn Sie mich fragen, so habe ich da eine hochinteressante Theorie: Enfin, si vous me posez la question, j'ai une théorie [fort! intéressante :
2 Teilung und Gespaltensein liegen in der Natur der Deutschen,
sie sind eine dialektische Nation, immer These und Antithese zugleich. (2) (3)
La partition, "l'être divisé' sont ancrés dans la nature [profonde] des Allemands,
ils sont une nation dialectique, toujours thèse et antithèse en même temps.
3 Wie kommen Sie denn darauf? Qu'est-ce qui vous fait penser cela ?
4 Denken Sie doch mal an die Entstehung Deutschlands, schon die begann mit einer Teilung. {4} Pensez donc un instant à la genèse de l'Allemagne, même celle-là prit son départ dans une partition :
5 Nach dem Tode Karls des Großen, im Jahre 814, wurde sein Reich geteilt:
Aus dem Westreich wurde Frankreich, aus dem Ostreich entstand dann später Deutschland. (5) (6)
Après la mort de Charlemagne en 814, son empire fut partagé ;
(de) l'empire occidental devient la France, de la partie orientale naquit plus tard l'Allemagne.
6 Das ist aber doch noch kein Beweis! Mais cela ne constitue pas une preuve !
7 Wem haben wir denn die Spaltung des christlichen Abendlandes in zwei Lager,
in Katholiken und Protestanten, zu verdanken? (7) (8) (9)
A qui donc devons-nous la division de l'occident chrétien en deux camps,
catholiques et protestants ?
8 Dem Martin Luther, der 1517 seine fünfundneunzig Thesen in Wittenberg anschlug!
War das vielleicht kein Deutscher? (10)
A Martin Luther, qui afficha en 1517 ses quatre-vingt-quinze thèses à Wittenberg.
Il était bien allemand, n'est-ce pas (n'était-il peut-être pas un Allemand) ? '
9 Das könnte ja auch ein Zufall sein. (11) Mais cela pourrait très bien n'être qu'un hasard.
10 Zufall? Dann lesen Sie mal, was der Faust bei Goethe ruft: (12) Un hasard ? Relisez donc ce que déclare le Faust de Goethe :
11 ,,Zwei Seelen wohnen, ach! in meiner Brust, die eine will sich von der anderen trennen,...". (13) "Deux âmes cohabitent (, oh,) en mon sein, l'une voudrait se séparer de l'autre...".
12 Er meinte damit das Zerrissensein zwischen den irdischen Freuden und dem Streben nach Höherem,
das die Deutschen seit jeher zu bestimmen scheint: (14) (15) (16) (17)
II signifie par là ce déchirement (être déchiré) entre les plaisirs terrestres et la quête spirituelle qui semble animer les Allemands depuis toujours :
13 Sie trinken gern Bier, doch möchten Sie auch den Gral erobern! (18) Ils aiment la bière mais voudraient bien conquérir le "Graal" également!
14 Das würden doch viele von sich sagen können. Cela, beaucoup pourraient le dire d'eux-mêmes !
15 Sie sind aber schwer zu überzeugen! (19) Que vous êtes difficile à convaincre !
16 Haben Sie schon einmal ein deutsches Kochbuch
oder eine deutsche Speisekarte aufmerksam durchgelesen? (20)
Avez-vous déjà lu avec attention un livre de cuisine ou un menu (carte) allemand ?
17 Sauerbraten und Klöße, Rehbraten mit Preiselbeeren, Reibekuchen mit Apfelmus,
Cola mit Schuß, fällt Ihnen an diesem Zwei-Klang" nichts auf? (21)
Du rôti mariné aux quenelles, du chevreuil aux airelles, des crêpes de pommes de terre avec de la compote de pommes,
du coca avec un doigt (coup) de whisky, rien ne vous frappe dans ce "pas (accord) de deux" ?
18 Finden Sie denn nicht, daß die Ereignisse seit 1989 eher das Gegenteil beweisen? Vous ne trouvez pas que les événements depuis 1989 prouveraient plutôt le contraire ?
 
19 Nein, wieso? Wer immer gespalten ist, der strebt immer nach Vereinigung, das ist doch klar! Non, pourquoi ? Ce qui est toujours divisé tendra toujours à l'unification, c'est évident !
20 Das ist doch lächerlich. Auf diese Art kann man jede Theorie beweisen! (22) Mais tout cela est ridicule. De cette façon on peut prouver n'importe quelle théorie !
21 Wo Sie vom Lachen sprechen:
Sogar die deutschen Witzfiguren kommen gern in Paaren:
Tünnes und Schäl, Klein Erna und Klein Hein, Max und Moritz, immer zu zweit! (23)
A propos, puisque vous parliez du "rire" :
même les héros des histoires drôles aiment bien venir en couple :
Tünnes et Schäl, Klein Hein et Klein Erna, Max et Moritz, toujours à deux !
22 Gleich werden Sie behaupten,
daß die Bevölkerung Deutschlands sich keineswegs zufällig aus Männern und Frauen zusammensetzt! (24)
D'ici peu, vous allez prétendre que ce n'est pas un hasard si la population de l'Allemagne se compose d'hommes et de femmes !
23 Ganz richtig! Ein schlagender Beweis!
Nicht einmal die vereinigen sich mehr, deshalb haben sie ja auch immer weniger Kinder! (25)
Parfaitement. C'est une preuve irréfutable !
Même eux ne s'unissent plus, ce qui explique qu'ils ont de moins en moins d'enfants !

  Übungen  
1 Er fühlt sich zu einer höheren Funktion bestimmt. Il se sent appelé (destiné) à une fonction supérieure.
2 Deine Art zu argumentieren finde ich immer lächerlicher. Je trouve ta façon d'argumenter de plus en plus ridicule.
3 Das Streben nach irdischen Vergnügen liegt in der Natur des Menschen. La quête des plaisirs terrestres est dans la nature de l'homme.
4 Die Entstehung der Welt ist vielleicht einem Zufall zu verdanken. La naissance du monde est peut-être due à un hasard.
5 Die Bevölkerung Deutschlands setzt sich aus vielen Stämmen zusammen. La population de l'Allemagne se compose de nombreuses tribus.

  Anmerkungen
1 Ein schlagender Beweis = ein Beweis, der alle Gegenargumente schlägt = une preuve qui "bat" tout contre-argument, une preuve irréfutable (unwiderlegbar); widerlegen (part. insép.) = réfuter.
2

Die Teilung = la division; teilen - diviser, partager:
Er hat sein Brot mit allen geteilt = Il a partagé son pain avec tous; verteilen - distribuer.

3 Das Gespaltensein - "l'être scindé"; spalten = fendre, scinder, diviser;
der Spalt = la fente; die Kernspaltung = la fission nucléaire.
Vous connaissez la faculté de l'allemand à transformer l'infinitif de tout verbe en un nom neutre:
teilen - das Teilen ( = l'acte de partager/diviser);
sein - das Sein ( = "l'état d'être").
Cette nominalisation est également possible pour l'ensemble "verbe = adjectif / participe / adverbe":
gespalten sein - das Gespaltensein (l'état d'être scindé);
schnell fahren - das Schnellfahren ist hier verboten (l'acte de rouler vite est interdit ici).
Ces formes ne sont pas très fréquentes, mais les philosophes en particulier ont toujours apprécié cette transformation du verbe vivant en concept pur: sein" - ,,das Sein"; handeln" - das Handeln".
4 Die Entstehung - Voilà un de ces mots difficiles à saisir:
entstehen est le processus par lequel quelque chose se met à exister.
On traduira par naître, prendre naissance, se créer:
Wie ist die Welt entstanden? = Comment le monde s'est-il créé?
- Die Entstehung der Welt ist noch nicht geklärt = La genèse du monde n'est pas encore élucidée.
Le pendant de entstehen désignant "le mode être" d'un événement est geschehen = advenir, avoir lieu, se passer:
Was ist geschehen? = Qu'est-ce qui s'est passé?
Etwas Schlimmes geschieht hier - Quelque chose de grave est en train de se passer ici.
5 Karl der Große = Charlemagne (empereur des Francs, mort en 814).
Puisque aussi bien la France que l'Allemagne sont issues de son empire, les deux nations le revendiquent comme "leur empereur".
6

Der Tod = la mort; tot = mort; töten = tuer; der Tote = le mort; mais mourir se dit sterben.

7 Das christliche Abendland = l'occident chrétien; das Morgenland = l'orient; aussi = der Orient
orientalisch = oriental; westlich, abendländisch = occidental.
8

Der Katholik / die Katholikin = le / la catholique;
der Protestant / die -in = le / la protestante):
Ich bin weder katholisch noch protestantisch, ich bin konfessionslos - Je ne suis ni catholique ni protestant, je suis sans confession.

9 Jemandem (dat.) etwas (zu) verdanken (haben) = être redevable de / devoir quelque chose à quelqu'un:
Das habe ich nur mir selbst zu verdanken = Cela, je ne le dois qu'à moi-même.
Dem Martin Luther (haben wir das zu verdanken).
10

Avec l'affichage de ses 95 thèses à la porte de l'église de Wittenberg, Martin Luther déclencha le mouvement de la Réforme;
anschlagen = afficher, clouer.

11

Der Zufall = le hasard; ein glücklicher Zufall ~ une chance, un heureux hasard;
zufällig = par hasard, fortuit, par coïncidence:
Ich habe das zufällig gesehen = Je l'ai vu par hasard, je suis tombé dessus.

12 Faust tragédie en deux parties; une des œuvres majeures de Johann Wolf gang Goethe (1749-1832):
Faust promet son âme au diable pour que celui-ci l'aide à assouvir sa soif de connaissances et de plaisirs.
13 Zwei Seelen wohnen in meiner Brust = deux âmes [deux désirs] m'habitent;
die Seele = l'âme:
Es war keine Seele zu sehen = II n'y avait pas âme qui vive.
Die Brust - le sein, la poitrine.
14

Das Zerissensein: de zerreißen = déchirer;
reißen - tirer avec violence, arracher; la particule inséparable zer- marque souvent la division/destruction:
zerstören - détruire; zerfallen = se désintégrer, tomber en ruines...

15 Irdisch - terrestre, de ce monde = von dieser Erde ( = terre);
himmlisch - céleste; das Höhere = "ce qui est élevé", la sphère de l'esprit, du spirituel du divin...
16 Seit jeher = seit immer schon = depuis toujours, depuis tout temps, de mémoire d'homme.
17

Bestimmen a ici le sens de "déterminer, définir, désigner":
zum Nachfolger bestimmen = désigner comme successeur.

18 Den Gral erobern - erobern = conquérir;
der Gral = coupe, dans laquelle le sang du Christ fut recueilli (d'après la tradition) et dont les chevaliers du Graal auraient assuré la garde; par extension: principe du sacré, but suprême d'une quête à la fois aventurière et spirituelle.
19 Überzeugen = convaincre; la conviction = die Überzeugung.
20 Durchlesen (part. sép.) = lire (du début à la fin) avec attention ( = aufmerksam):
durch- (à travers, de bout en bout) peut être particule séparable et inséparable: comme toujours en pareil cas, le sens qu'apporte la particule reste clairement identifiable dans les verbes où elle est séparable (elle porte d'ailleurs l'accent de mot):
durchstreichen = barrer, rayer; durchsetzen - venir à bout de, imposer;
durchkreuzen = barrer d'une croix; mais: durchkreuzen (insép.) = contrecarrer:
Er durchkreuzt meine Pläne - Il contrarie mes projets (l'accent est sur la racine du verbe).
21 Auffallen (part. sép.) = attirer l'attention, frapper, étonner, surprendre.
Fällt dir an mir nichts auf? - Rien ne te surprend chez moi?
Sei nicht so laut sonst fallen wir auf! = Fais moins de bruit, sinon nous nous ferons remarquer!
Auffällig geschminkt = maquillé exagérément.
22 Auf diese Art = de cette façon; auf diese Weise = de cette manière;
deine Art gefällt mir = ta façon [d'être] me plaît.
23

Die Witzfigur = personnage d'histoires drôles:
Tünnes et Schäl sont deux héros de l'humour rhénan, quant à Klein Hein et Klein Erna, nous les avons déjà rencontrés à Hamburg;
les "cent coups" de Max et Moritz, créés par Wilhelm Busch, sont connus de tous les petits Allemands.

24

Sich zusammensetzen (part. sép.) aus = se composer de;
la composition est die Zusammensetzung.

25 Immer + comparatif: immer weniger - de moins en moins; immer größer = de plus en plus grand.
  Les faits sont incontestables : depuis les années soixante-dix, les deux Allemagnes font partie des pays à très faible taux de natalité. Les espoirs nés de l'unification changeront-ils les comportements ?
   
  98