Языки :: Окситан Окситанский язык
Аудио
 
 
   

135

LEIÇON 52

 
  Cinquanta dosena leiçon (52)  
  Guston a trobat çò que voliá «GUSTOU» A TROUVÉ CE QU'IL VOULAIT
     
1 Podètz ben rire totes, e tu tanben Joanon amb ta pascada sus l’uèlh. Ara, me repausi; se volètz trobar de cambras, avètz pas qu’a cercar (1). Vous pouvez bien rire tous, et toi aussi «Jeanou» avec ta «pascade» (grand béret) sur l'œil. Maintenant, je me repose, si vous voulez trouver des chambres, vous n'avez qu'à chercher.
2 Tè ! Èra pas la pena de far tant de bruch, aviatz pas qu’a levar lo nas per veire la plancarda : « Cambras tot confòrt, a cinquanta mètres ». Seguissètz-me. Tiens, ce n'était pas la peine de faire tant de bruit, vous n'aviez qu'à lever le nez pour voir la pancarte : «Chambres tout confort, à 5o mètres». Suivez-moi.
3 Bonjorn, madama ; avètz encara de cambras ? Bonjour, madame; avez-vous encore des chambres ?
4 Amb banh o sens banh ? Avec bain ou sans bain ?
5 Per Guston sens banh, qu’a recebut una brava « bugada », e per nosautres tanben, per çò que demoram pas qu’una nuèch (2). Pour «Gustou» sans bain, (vu) qu'il a déjà reçu une bonne «douche» (lessive) et pour nous la même chose (aussi), étant donné (parce) que nous ne restons qu'une nuit.
6 Al primièr estatge, ai doás cambras, amb dos grands lièches. I dormiretz plan. Fa dos mila francs caduna, en francs ancians, per segur. Aquí la clau. Au premier étage, j'ai deux chambres, avec deux grands lits. Vous y dormirez bien. Cela fait deux mille francs chacune, en francs anciens, bien sûr. Voilà la clef.
7 Bon, e ben ! va plan ! las prenèm. E per dejunar, de qué servissètz ? Bon, et bien ça va (bien); nous les prenons. Et pour déjeuner, que servez-vous ?
8 Çò que volètz. De cafè al lach, amb de pan burrat, de mèl e de confitura, o de chocolat. Tanlèu que vos desrevelharetz, podètz telefonar. Ce que vous voulez. Du café au lait, avec du pain beurré, du miel et de la confiture, ou du chocolat. Dès que vous vous réveillerez, vous pouvez téléphoner.
9 Avètz qualqu’un que nos poiriá balhar un còp de man a montar las valisas, que sèm cargats coma d’abelhas ? Avez-vous quelqu'un qui pourrait nous donner un coup de main pour (à) monter les bagages, (que) nous sommes chargés comme des abeilles?
10 Vau sonar lo pichon que vos vendrà ajudar a portar los bagatges. A totara e bona nuèch dins nòstra vila. Je vais appeler le petit qui viendra vous aider à porter les bagages. A tout à l'heure et bonne nuit dans notre ville.
11 Anam far un torn, una mièja-orada, e tornarem dintrar, que deman, devèm èstre matinièrs per anar a Marselha. Nous allons faire un tour, une demi-heure et nous rentrerons, (étant donné) que demain, nous devons être matinaux pour aller à Marseille.

Exercice en provençal. EXERCICE
- 1 Dins una ostalariá, podèm causir una cambra ambé banhador ò sensa.
- 2 Una cambra sensa banhador, es pas tant cara, mai l’estiu, es brave de se poder prendre un banh ò una docha quand fa caud e qu’avèm susat.
- 3 Pèr montar lei bagatges, es possible de se far ajudar pèr un serviciau que li fau, puèi, donar la peça.
- 4 Pèr bèn dormir, pensatz de demandar una cambra sus lo darrièr pèr èsser pas desrevelhats, dins la nuech, pèr lo bruch de la carrièra.
- 5 Devètz prendre garda que i ague ges de grifon que rage, que vos atacariá lei nervis.
- 6 Demandatz tanbèn de pas jaire pròchi de la cambra d’un roncaire ni mai pròchi dau cagador.
- 7 E se, maugrat toteis aquelei precaucions podètz, puèi, pas dormir, avètz plus que de far lume, de vos carrar còntra un coissin bèn mofle e de legir l’Occitan sensa Pena. De matin, partetz pas sensa pagar : que seriá pas polit !
-1. Dans un hôtel, on peut (nous pouvons) choisir une chambre avec ou sans salle de bains.
-2. Une chambre sans salle de bains est moins chère, mais l'été, il est agréable de pouvoir prendre un bain ou une douche quand il fait chaud et que l'on a (nous avons) sué.
-3. Pour monter les bagages, il est possible de se faire aider par un serviteur auquel il faut, ensuite, donner la pièce.
-4. Pour bien dormir, pensez à (de) demander une chambre sur le derrière pour ne pas être (pour n'être pas) réveillés, pendant la nuit, par le bruit de la rue.
-5, Vous devez prendre garde qu'il n'y ait pas de robinet qui coule, car (que) cela vous énerverait (attaquerait les nerfs).
-6. Demandez aussi à (de) ne coucher ni près de la chambre d'un ronfleur ni près des WC.
-7. Et si, malgré toutes ces précautions, vous ne pouvez toujours (ensuite) pas dormir, vous n'avez plus qu'à éclairer, à vous installer à votre aise contre un oreiller (coussin) bien moelleux et à lire l'Occitan s. p. Le matin, ne partez pas sans payer : (que) ce ne serait pas joli !
Var. Prov. -5. ague, lang. aja;
rage
, lang. raja.
-7. maugrat, lang. malgrat.
Remarquez donc les subj. présent en -e (provençal), correspondant aux subj. présents en -a (lang.).

NOTES
(1) Une pascada «pascade» est une sorte de crêpe épaisse faite avec de la farine, que l'on préparait autrefois pour Pâques (Pascas) d'où son nom. Actuellement, on en mange aussi à la Chandeleur, la candelor / —losa, et parfois, quelle que soit l'époque. Au sens figuré, ce mot signifie «béret large, chapeau trop plat et trop large (en forme de pascade)»; dans le Quercy, pascada signifie «omelette».
(2) Recebre «recevoir», var. reçaupre, receure, receupre; part. passé recebut, var. reçauput/reçauchut, recegut, receubut, reçaupegut.