Языки :: Окситан Окситанский язык
Аудио
 
 
   

133

LEIÇON 51

 
  Cinquanta unena leiçon (51)  
  Guston cèrca una aubèrja «GUSTOU» CHERCHE UN HÔTEL (auberge)
     
1 Lo solelh a trescolat, fantons. Son uèch oras manca cinc.
Se cercam pas una aubèrja, dormirem jol pont.
Tè ! Guston, demanda a-n-aquel ont podèm anar! (1)
Le soleil s'est couché, les enfants. C'est huit heures moins (manque) cinq.
Si nous ne cherchons pas un hôtel, nous dormirons sous le pont.
Tiens, «Gustou», demande à cette personne (à celui-ci) où nous pouvons aller !
2 Digatz-me, sénher, coneisseriatz pas dins vòstre païs una ostalariá plan bona e pas cara ? Dites-moi, monsieur, ne connaîtriez-vous pas dans votre pays une hôtellerie très bonne et pas chère ?
3 Volètz benlèu tanben un endrech tranquilon e sens bruch ? Vous voulez peut-être un endroit bien tranquille et sans bruit ?
4 Òc, es ben aquò ; m’avètz comprés. Oui, c'est bien ça; vous m'avez compris.
5 Vos ai comprés !
E ben, per dire de trobar quicòm de bon mercat e de plan tranquilon, prenètz a man drecha e al cap de la carrièra, trobaretz aquò.
Je vous ai compris !
Eh bien, pour (dire de) trouver quelque chose de bon marché et de vraiment très tranquille, prenez à (main) droite et au bout de la rue, vous trouverez cela.
6 Mercé, sètz plan brave... Vertadièrament, son pas morruts dins aquel païs. Segur que podèm anar ont a dich. Merci, vous êtes bien gentil... Vraiment, il ne sont pas renfrognés dans ce pays. Nous pouvons sûrement (Sûr que nous pouvons) aller où il a dit.
7 Tè ! Agachatz un pauc... Quant una ! S’es trufat de nosautres; nos a ensenhat lo cementèri.
E ieu que cresiái querem ben « tombats » !
Tiens, regardez un peu... Celle-là, elle est bien bonne (Quelle une!). Il s'est moqué de nous; il nous a indiqué (enseigné) le cimetière.
Et moi qui croyais qu'on était (que nous étions) bien «tombés»!
8 Qué vòls, Guston. Amb ton aire de dos aires e ta berreta a la coquinassa, a cregut que te trufavas d’el e ara, es el que ritz un brave còp.
Agacha-lo, amont, que nos espincha e que se ritz coma una carpa ! (2)
Que veux-tu, «Gustou». Avec ton «air de deux airs» et ton béret à la «couquinasse» (sur l'œil comme les «durs») il a cru que tu te moquais de lui et maintenant, c'est lui qui rit un bon (grand) coup.
Regarde-le, là-haut, qui nous observe et qui (se) rit comme une carpe!

Exercice en provençal. EXERCICE
- 1 De sera, se fau despachar pèr trobar una cambra pèr la nuechada.
- 2 Dins un cementèri, es suau e pas car, mai lei nuechs i son longuetas e fresquetas.
- 3 Se poiriam dormir tanbèn sota un pònt, qu’es pas de besonh d’i dobrir lei fenèstras pèr poder respirar, breçats pèr lo cascalh dau riu.
- 4 Dins un cementèri, i a de tombas, de tombèus ambé de crotz.
- 5 Pèr Totsants, la vèlha dau jorn dei Mòrts, se pòrta de flors sus lei tombas bèn aliscadas.
- 6 Oblidessiatz pas, se vos cresètz d’èsser desliures, que l’essenciau, lo causissètz pas, es a dire vòstra vida e vòstra mòrt.
- 7 E son pas quauquei filosòfes que i poiran cambiar quauqua rèn.
- 8 Adonc, vos resta qu’una causa, far fòrça progrès en occitan, se volètz ganhar lo Paradís (Ne vesètz la rason leiçon 34).
- 1. Le soir, il faut se dépêcher de trouver une chambre pour la nuit.
- 2. Dans un cimetière, c'est tranquille et pas cher, mais les nuits y sont trop longues et trop fraîches.
- 3. Nous pourrions dormir aussi sus un pont, (que) ce n'est pas la peine (besoin) d'(y) ouvrir les fenêtres pour pouvoir respirer, bercés par le bruit du ruisseau.
- 4. Dans un cimetière, il y a des tombes, des tombeaux avec des croix.
- 5. A la Toussaint, la veille du jour des Morts, on porte des fleurs sur les tombes bien arrangées.
- 6. N'oubliez pas, si vous vous croyez libres, que l'essentiel, vous ne le choisissez pas, c'est-à-dire votre vie et votre mort.
- 7. Et ce ne sont pas quelques philosophes qui pourront y changer quelque chose.
- 8. Alors, il ne vous reste qu'une chose, faire beaucoup de progrès en occitan, si vous voulez gagner le Paradis (Vous en voyez la raison leçon 34).
Var. prov. -5. bèn, lang. plan. -6. oblidessiatz, lang. oblidèssetz pas; essenciau, lang. essencial. -7 quauquei, lang, qualques / quauques; quauqua rèn, lang. quicòm.

Remarquez les finales des verbes en -iatz (Prov.), correspondant aux finales en -etz (lang.) au subj. imparfait.

NOTES
(1) L'heure : même procédé qu'en français. Doás oras cinq, un quart, e mièja : «deux heures cinq, un quart, et demie».
Toutefois, pour dire moins dans, par exemple, trois heures moins cinq, on peut dire soit tres oras manca (manque) cinc, soit tres oras mens cinc.

Aubèrja, var. aubèrga; le mot otèl est emprunté au fr.; avitarèla «relais pour voyageurs sur une route», terme fréquent comme nom de lieu :
l'Habitarelle, la Bitarelle ou la Vitarelle (avec mécoupure de l'article).
(2) Se rire «rire pour soi et en profiter pleinement».