Языки :: Окситан Окситанский язык
Аудио
 
 
   

130

LEIÇON 50

 
  Cinquantena leiçon (50)  
  La Granda Mota LA GRANDE MOTTE
     
1 Coma fa bèl e caud uèi, es lo jorn d’anar a la mar veire la Granda Mota sus la Florida occitana, coma o dison. Comme il fait beau et chaud aujourd'hui, c'est le jour d'aller à la mer voir la Grande Motte sur la Floride Occitane, comme on l'appelle (ils l'appellent).
2 Avètz pres lo malhòt ? Sabi ben qu’ara n’i a que se’n passan, pareis que fa modèrne, al mens que siá un biais per copiar las bèstias que ne pòrtan pas. Anem, podèm partir, que la rota es longa. Vous avez pris votre maillot ? Je sais bien que maintenant il y en a qui s'en passent, il paraît que (ça) fait moderne, à moins que ce soit une façon de (pour) copier les animaux (bêtes) qui n'en portent pas. Allons, nous pouvons partir, parce-que la route est longue.
3 Après lo contorn, m’arrestarai, aurem un bèl punt de vista sus la vila. Davalatz e cutetz pas los uèlhs (1). Après le virage, je m'arrêterai, nous aurons un beau point de vue sur la ville. Descendez et ne fermez pas les yeux.
4 Nos creiriam en Egipte, al temps dels faraons, amb totas aquelas piramidas. Aquò’s pas un estil occitan, me conven pas gaire. On se croirait (Nous nous croirions) en Égypte, au temps des pharaons, avec toutes ces pyramides. Ce n'est pas un style occitan, ça ne me plaît guère.
5 Finalament, a ieu, aquò m’agrada. Qu’auriam pogut far de mai, al temps d’ara ; tot còsta tan car ; de cubes de beton ? E puèi, coma aquò, cadun a de solelh a son estatge (2). Finalement, (à) moi, ça me plaît. Qu'aurait-on pu faire d'autre (déplus), de nos jours (au temps de maintenant); tout coûte si cher; des cubes de béton ? Et puis, comme cela, chacun a du soleil à son étage.
6 Nos anam arrestar a-n-aquel campador per demandar s’an de plaça per un amic (3). Nous allons nous arrêter à ce camping pour demander s'ils ont de (la) place pour un ami.
7 Bonjorn, sénher ; avètz una plaça per una caravana, pel mes d’agost ? Bonjour, monsieur; avez-vous une place pour une caravane, pour le mois d'août ?
8 Mon paure amic, aqueste campador es reservat pels minaires de Lorrena. Mon pauvre ami, ce camping est réservé aux mineurs de Lorraine.
9 E lo que vesèm ailà ? Et celui que nous voyons là-bas?
10 Aquel al fons, es reservat pels emplegats de la Pòsta del Nòrd (4). Celui-là au fond, il est réservé aux (pour les) employés des PTT du Nord.
11 Mas alara, podèm pas caravanar dins nòstre païs, macarel ? (5) Mais alors, nous ne pouvons pas faire du caravaning dans notre pays ?
12 Si, n’avètz un, de l’autre ban de l’autòrota, benlèu qu’an encara de plaças. Si, vous en avez un, de l'autre côté de l'autoroute, il a peut-être (peut-être qu'il a) encore des places.
13 E s’aquí n’an pas pus, aurem pas qu’a anar caravanejar al bòrd d’una lavanha (6). Et si celui-là n'en a plus, nous n'aurons plus qu'à aller «caravanéjer» au bord d'une mare !

Exercice en provençal. EXERCICE
- 1 I a de plajas de sabla coma aquelei de Palavàs o de Vauràs ; d’autrei son que de codolièras.
- 2 N’i a puèi que son pegosas de masot.
- 3 Es un biais modèrne pèr far bronzar lomonde lèu lèu e sensa patir.
- 4 Ambé lo masot, es pas de besonh de se rabinar lo cuer a la raja dau solèu. Te vas jaire un còp de vèntre, un còp d’esquina e siás moret.
- 5 Sus una plaja, es agradiu d’i passar lei vacanças quand siatz dos ò tres mila esquichats coma d’anchòias e grasilhats.
- 6 Ras de l’aiga, la sabla es trempa. Es aquí que podèm bastir de castelets ambé de muralhas espessas, d’autas torres, una valat qu’i fasèm venir l’aiga.
- 7 Leis joves jògan au balon.
- 8 S’un còp un de crentós saup pas coma far pèr parlar a una polida femna, li manda lo balon dessús.
- 9 Quand tomba la nuech, la plaja se vueja. Lei batèus son au pòrt e la mar totjorn bèla e fèra bronzina e canta a la luna sota l’estelam.
- 1. Il y a des plages de sable comme celles de Palavas ou de Valras; d'autres ne sont que des plages de galets.
- 2. Il y en a même (puis) qui sont «pégueuses» (collantes) de mazout.
- 3. C'est un moyen moderne pour faire bronzer les gens très vite et sans souffrance (souffrir).
- 4. Avec le mazout, il n'est pas nécessaire (besoin) de se rôtir le cuir aux rayons du soleil. Tu vas f allonger une fois sur le (de) ventre, une fois sur le dos, et tu es très brun.
- 5. Sur une plage, il est agréable de (d'y) passer ses vacances quand on est (vous êtes) deux ou trois mille «esquichés» (serrés) comme des anchois, et grillés.
- 6. Tout près de l'eau, le sable est mouillé. C'est là qu'on peut bâtir des châteaux avec des murs épais, de hautes tours, un fossé où (qu') on fait venir l'eau.
- 7 Les jeunes jouent au ballon.
- 8. Quand parfois un timide ne sait pas comment faire pour parler à une jolie femme, il lui envoie le ballon dessus.
- 9. Quand la nuit tombe, la plage se vide. Les bateaux sont au port et la mer toujours belle et sauvage bruit et chante sous les étoiles.
Var. Prov. - 1. Vauràs, lang. Valràs; d’autrei, lang. d’autras.
- 4. solèu, lang. solelh; si
ás, lang. ès/siás. - 9. sota, lang. jos.

NOTES
(1) Contorn «virage», syn. virador, viratge.
(2) Auriam pogut : le cond. imparfait se construit comme en fr.
(3) Campador, néologisme afin, d'éviter le mot franglais camping.
(4) Emplegat : on entend aussi le mot emploiat (emplouyat), qui est francisé. De même emploiar «employer» est emprunté au français.
(5) Caravanar, comme campador, est un néologisme.
(6) E s'aqui n'an pas pus, on dira également (lang.), e s'aqui n'an pas pussas. Pus est considéré dans ce cas comme un adjectif, il se met donc au pluriel comme le mot plaças (auquel il se rapporte). De même, on mettra souvent tr
òp au fém. devant un mot fém. comme penta : la teulada a tròpa de penta «la toiture a trop de pente»,
Caravanejar, néologisme, signifie exactement «faire du caravaning dans de mauvaises conditions» sur le modèle de trabalhejar «travailler mal, sans trop se fatiguer; travailloter»; le suffixe -ejar n'a pas ici un sens fréquentatif, mais indique que l'action est accomplie mal, sans zèle, dans le mauvaises conditions etc.