Языки :: Окситан Окситанский язык
Аудио
 
 
   

124

LEIÇON 47

 
  Quaranta setena leiçon (47)  
  Los Bauces LES BAUX
     
1 E ben mon vièlh, sèm cargats coma de muòls, amb tot çò qu’avèm crompat a-n-aquel librari. Un autre còp: vendrem amb un camionàs (1). Eh bien mon vieux, nous sommes chargés comme des mulets, avec tout ce que nous avons acheté chez ce (à ce) libraire. Une autre fois, nous viendrons avec un gros camion.
2 Quand tot lo monde serà prèst, poirem tornar partir per anar veire lo polit vilatge dels Bauces. Quand tout le monde sera prêt, nous pourrons repartir pour aller voir le joli village des Baux.
3 Sarra-te a drecha, anam visitar lo Val d’Infèrn. Son de peirièras dins la montanha que valon un còp d’uèlh (2). Range-toi (serre-toi) à droite, nous allons visiter le Val d'Enfer. Ce sont des carrières de pierres dans la montagne qui valent un coup d'œil.
4 Coma es curiós ! Nos diriam en infèrn, i manca res que lo Diable (3). Comme c'est curieux ! Nous nous dirions en enfer, il n'y manque que le Diable.
5 A ieu, ne manca pas, qu’aquel polissonàs nos vendriá de pega per de recuècha (4). A moi, il ne me manque pas, vu que ce grand polisson nous vendrait de la poix pour de la «recuite».
6 Que parlas fòrt, Guston ! Que tu parles fort, «Gustou» !
7 Es per far paur al Diable, se l’enveja de venir lo trapava. C'est pour faire peur au Diable, dans le cas où (si) l'envie de venir le prendrait (l'attrapait).
8 Al luòc de dire de sotisassas, fariás melhor de nos cantar quicòm, que sèm dins un endrech plan polit (5). Au lieu de dire de grosses sottises, tu ferais mieux de nous chanter quelque chose, puisque (que) nous sommes dans un endroit très joli.
9 Coma i a pas lo Diable, vos poiriái cantar lo Vedèl d’Aur de Faust (6). Comme il n'y a pas le Diable, je pourrais vous chanter le Veau d'Or de Faust.
10 Es aquò, dins lo còr de la Provença, nos vas cantar en francés ! Pòdes pas cantar en occitan, coma tot lo monde ! C'est ça, dans le cœur de la Provence, tu vas nous chanter en français! Tu ne peux pas chanter en occitan comme tout le monde !
11 Alara, brave monde, escotatz : Alors, braves gens, écoutez :
12 Quand vau a la montanha
Per trapar de trabalh
Fasèm missanta vida
Manjam de missant pan
La mitat de garrota
L’autra mitat de jòlh
Nos disèm l’un a l’autre
Que la tèsta nos dòl (7).
Quand je vais à la montagne
- pour trouver du travail
- nous menons pauvre vie (faisons méchante vie)
- nous mangeons du mauvais pain
- la moitié de gesse
- l'autre moitié d'ivraie
- nous nous disons l'un à l'autre
- que la tête nous fait mal.
13 Quand sièrem a la paga (8)
Nos poguèt pas pagar.
Passèt la man a la pòcha
La sèrp lo mordiguèt
A tu, fripon de boire,
Te farem ben pagar
Aicí avèm la maura
La te farem tastar.
Quand arriva (nous fûmes à) la paye,
- il ne put pas nous payer.
- Il passa la main à la poche
- le serpent le mordit
- (à) toi, fripon de «bouïre», nous te ferons bien payer
- ici nous avons le gros bâton
- nous te le ferons goûter.

Exercice en provençal. EXERCICE
- 1 Se te vòs pas esquintar per portar un fais tròp pesuc, pren una carreta ò un camion.
- 2 Pèr garar sa veitura, fau èstre prudènt, pèr pas versar ò se desbauçar.
- 3 Lo diable, de còps, es pas qu’un diabloton enraubat, mai de còps, s'encapa qu’es un diablàs de bèla-maire.
- 4 Guston es un pauc barja-mau, l’aimam bèn, pasmèns.
- 5 E canta bèn, puèi, que l’escotariam tota una serada.
1. Si tu ne veux pas te crever à porter un fardeau trop lourd, prends une charrette ou un camion.
2. Pour garer sa voiture, il faut être prudent, pour ne pas verser ou tomber dans un précipice.
3. Le diable, parfois, n'est qu'un mignon petit diable en robe, mais il arrive qu'il soit (est) un méchant diable de belle-mère.
4. «Gustou» est (un peu) mal embouché, malgré cela, nous l'aimons bien.
5. Et puis, il chante (si) bien que nous l'écouterions toute une soirée.
Var. prov. -5. canta bèn, lang. canta plan.

NOTES
(1) Muòl, var. mul, fém. muòla/mula. On dit aussi cargat coma d'abelhas «chargé comme des abeilles».
Remarquez le suf. aug.
-às de camionàs.
(2) Infèrn, pron. ifèr (lang.), infèrn (Prov.); ihèr (Gasc).
(3) Res ou ren (Prov.). «Le Diable» se dit aussi lo grifet «petite griffe» (Rg.).
(4) Polissonàs : polisson + -
às (suffixe aug.).
(5) Sotisassas : autre emploi du suffixe -as(sa) (aug.). On peut dire aussi de sornetas «des sornettes».
(6) Aur «or», var.
òr, empruntée au fr.
(7) Tèsta «tête» syn. de cap. Jòlh, var. juèlh.
(8) Sièri ou siaguèri «je fus», var. de foguèri; autre var. fusquèri.
Boire «bœuf roux; gros ventre; nigaud» : sobriquet des habitants du Gévaudan.
Maura «gros bâton, jeu de la crosse; sorte d'insecte; truie (vieille ou châtrée), espace de terre qu'on oublie de cultiver» (Lang.); «religieuse» (Gasc).