Языки :: Окситан Окситанский язык
Аудио
 
 
   

113

LEIÇON 42

  Quaranta dosena leiçon (42)
  RÉVISION ET NOTES
  Veillez toujours à manier les verbes régulièrement. Si vous avez étudié l’occitan, s. p. mais avec zèle, vous devez y parvenir.
   
  RÉVISION Cantar (ler groupe, finale en -ar)

Présent : Uèi, canti, canta per ela «aujourd'hui, je chante, il chante pour elle».
Imparfait : Ièr cantavi, cantàvem per ela «hier, je chantais, nous chantions pour elle».

Passé simple : Ièr cantèri, cantèretz per ela «hier, je chantai, vous chantâtes pour elle».
Passé composé : Uèi matin ai cantat, an cantat per ela «ce matin j’ai chanté, ils ont chanté pour elle».

Toutefois, cantèri etc. signifie aussi «j’ai chanté», et s’emploie si l’action est passée depuis plus d’un jour.

Futur : Deman cantarai, cantarem per ela «demain, je chanterai, nous chanterons pour elle».

Conditionnel : Cantariái per ela se la vesiái «je chanterais pour elle si je la voyais».

Subj. présent : vòli que cantes, que cantès per ela «je veux que tu chantes, qu’il chante pour elle».

Subj. imparfait : caldriá que cantèsses, que cantèssetz par ela «il faudrait que tu chantes (-tasses), que vous chantiez (-tassiez) pour elle».

Impératif : canta, cantem, cantatz per ela «chante, chantons, chantez pourelle».
Impératif négatif : cantes pas, cantem pas, cantetz pas per ela «ne chante, chantons, chantez pas pour elle».

Forme emphatique : cantèsses pas, cantèssem pas, cantèssetz pas per ela «surtout ne chante , chantons, chantez pas pour elle».

2. Finir (2ème groupe, finale en -ir)

Présent : Uèi finissi, finís lo trabalh «Aujourd’hui, je finis, il finit le travail».
Imparfait : Ièr finissiái, fínissiam lo trabalh «hier, je finissais, nous finissions le travail».

Passé simple : Ièr finiguèri, finiguèretz lo trabalh «Hier, je finis, vous finîtes (j’ai fini, vous avez fini) le travail».

Passé composé : Totara, ai finit, an fînit lo trabalh «tout à l’heure, j’ai fini, ils ont fini le travail».

Futur : deman fìnirai, flnirem lo trabalh «Demain je finirai, nous finirons le travail».
Conditionnel : Finiriái lo trabalh, se podiái «Je finirais le travail si je (le) pouvais».
Impératif : finís, finiscam, finissètz lo trabalh «finis, finissons, finissez le travail»

3. Prene «prendre» (3ème groupe, finale en -e/-er).
Présent : Uèi preni, prenèm l’avion (abyou(n)) (Aujourd’hui, je prends, nous prenons l’avion».

Imparfait : Ièr preniái, preniatz l’avion «Hier, je prenais, vous preniez l’avion».

Passé simple : lèr prenguèri, prenguèron l’avion «Hier je pris, ils prirent l’avion».
Impératif: pren, prengam, prenètz l’avion prends, prenons, prenez l’avion».
Impératif négatif : prengas pas, prengam pas, prengatz pas l’avion «ne prends, prenons, prenez pas l’avion».

Les verbes du 3ème groupe sont souvent irréguliers .


4. Vous avez vu de nombreux exemples de l’emploi des suffixes, qui ont pour but d’indiquer la grandeur ou la petitesse, mais aussi la laideur ou l’affection. Vous êtes ici en présence de l’un des aspects les plus essentiels de «l’âme de l’occitan», qui est une langue qui traduit aussi bien les mouvements du cœur que ceux de l'esprit. II permet donc à l’homme de s ’exprimer plus totalement que n’importe quelle autre langue au monde (d’autant plus que son vocabulaire est plus important que celui des autres langues) et l'on comprend qu’au Moyen Age, elle ait été la plus grande langue de culture et de civilisation de l’Europe.

Retenez surtout : -às (aug. péj.) castelàs «château grand, laid; en ruines»;
-on,-òt (dim. affectifs); canhon petit chien mignon»;
Pauròt! «Mon cher petit !».
Ces suffixes peuvent se combiner : montasson «mont assez grand».

5. Certains mots de civilisation très importants, qui résument la pensée et la philosophie de l’Occitanie vous ont été présentés (cf. aussi les leçons consacrées aux Troubadours (15 — 19 et 71—3).

Pour en connaître plus, vous pouvez consulter les ouvrages cités au début de cet ouvrage, à la bibliographie.

Paratge (égalité), Libertat(liberté) ,Drechura (droiture), Leialtat (loyauté), Melhorament (amélioration), Amor (amour), Prètz (prix, mérite), Onor (honneur), Valor (valeur) et Jòi (joie suprême obtenue par la pratique harmonieuse de toutes ces valeurs).