Языки :: Окситан Окситанский язык
Аудио
 
 
   

53 LEIÇON 18  
 

Dètz-e-uechena leiçon (18)

 
  Bonjorn Tolosa BONJOUR TOULOUSE
     
1 Bonjorn, Tolosa, capitala del Lengadòc, la vila ròsa ont lusiguèt bèl temps a, l’arma de l’Occitania (1). Bonjour, Toulouse, capitale du Languedoc, la ville rose où brilla jadis, l'âme de l'Occitanie.
2 Foguèt la vila dels Ramond, la vila de la resisténcia als crosats franceses de Simon de Montfòrt. Ce fut la ville des Raimond, la ville de la résistance aux croisés français de Simon de Montfort,
3 Èra tanben una vila ont los romieus qu’anavan a Sant-Jacme de Compostèla fasián estapa, aculhits dins la glèisa Sant-Sernin, un dels caps-d’òbra de l’art romanic occitan (2). Elle était aussi une ville où les pèlerins allant (qui allaient) à Saint-Jacques de Compostelle faisaient étape, accueillis dans l'église Saint-Sernin, un des chefs-d'œuvre de l'art roman occitan.
4 Mas aquela glèisa, a disparegut uèi ? (3) Mais cette église a-t-elle disparu aujourd'hui ?
5 Non, urosament. Ça-que-la, i anam arribar, que sèm prèp de la plaça Sant-Sernin (4). Non, heureusement. D'ailleurs, nous allons y arriver, puisque nous voilà (sommes) près de la place Saint-Sernin.
6

Aquí-la; quina esplendor, quin equilibri! (5)

La voilà ; quelle splendeur, quel équilibre!
7 Mas i a plan d’autras meravilhas a Tolosa: per exemple la plaça del Capitòli, qu’i anarem quand aurem visitat aquesta glèisa. Mais il y a beaucoup d'autres merveilles à Toulouse : par exemple, la place du Capitole, où nous irons (que nous y irons) quand nous aurons visité cette église.
8 I sèrn; la carrièra del Taur es pas longa. Agachatz plan la comuna e seguissètz-me. Vesètz aquela placa ? Nous y sommes ; la rue du Taur n'est pas longue. Regardez bien la mairie et suivez-moi. Vous voyez cette plaque?
9 Rapèla qu’aicí, en mila sièis cents trenta dos, lo marescal de Montmorency aprèp aver pres a Pesenàs lo cap de la revòlta occitana contra Richelieu, lo centralisaire eretge, foguèt decapitat (6).

Elle rappelle qu'ici, en 1632, le maréchal de Montmorency ayant (après avoir) pris à Pézénas la tête de la révolte occitane contre Richelieu, l'horrible centralisateur, fut décapité.

10 Venètz veire ara la Tolosa modèrna. Aici Blanhac e lo camp d’aviacion, agachatz ailà, lo « Concòrdia »,. l’avion occitanò-anglés ! Venez voir maintenant la Toulouse moderne. Voici Blagnac et le camp d'aviation, regardez là-bas, le «Concorde», l'avion occitano-anglais !
11 Lo ser arriba, anem beure un còp en cò del Paìre Leon avant d’anar sopar (7). Le soir arrive, allons boire un verre (un coup) au Père Léon avant d'aller diner (souper).
12 E puèi, Guilhèm, nos deves parlar encara del temps dels Trobadors; o doblides pas ! Et puis, «Guilhem», tu dois nous parler encore du temps des Troubadours, ne l'oublie pas !

Exercice en gascon. EXERCICE

- 1 Tolosa qu'ei ua viía plan beroia.
- 2 Qu'i podém véser glèisas, com la glèisa de Sant-Sarnin.
- 3 Los romius que s’i arrestavan enta passar la nueit avant de tornar préner lo camm de Sant-Jacme de Compostèla.
- 4 Dens Diu.
- 5 Que caminavan las jornadas entièras en cantar l'amor e la glòria de Diu.
- 6 Aqueth peregrinatge qu’estoc plan celèbre a l’Edat Mejana, aus segles onzen e dotzen.

- 1. Toulouse est une ville très jolie.
- 2. Nous pouvons y voir (nous y pouvons voir) des églises, comme l'église Saint-Sernin.
- 3. Les pèlerins s'y arrêtaient pour passer la nuit avant de reprendre (revenir prendre) la route de Saint-Jacques-de-Compostelle.
- 4. Dans cette église, ils mangeaient, dormaient, priaient (priaient Dieu).
- 5. Ils marchaient pendant de longues journées (ils marchaient les journées entières) en chantant l'amour et la gloire de Dieu.
- 6. Ce pèlerinage fut très célèbre au Moyen Age, aux Xlème et Xllème siècles.
Var. gasc. - 2. véser, lang. veire. - 3. entà «pour» lang. per. - 4. aquera, lang. aquela ; minjar, lang. manjar ; dromir, var. de dormir , présente aussi en lang. — 6. aqueth, lang. aquel; aus, var. de als, présente aussi en lang.

NOTES
(1) Bèl temps a, syn. dins lo temps.
(2) Romieu «pèlerin (allant à Rome à l'origine)», syn. pelegrin. Jacme, var, Jaume (occitan or.).
Aculhir, var. acolhir, acúlher.
(3) Disparéisser, dér. de paréisser «paraître», part, passé paregut, var. parescut, pareissut.
(4) Urós «heureux», a. oc. aürós.
(5) Equilibri, var. équilibre, fréquente dans la langue parlée. «Quel (le)» se traduit par qual(a). Mais lorsque quel sous-entend une notion de quantité, de grandeur, de mépris, comme dans les exclamations ou les interrogations, on emploie quant(a), var. quin : quant piòt ! «quel sot (dindon) !» ; quin òme ! «quel homme !» ; quant' ora as ? «quelle heure as-tu ? » ; quina femna «quelle femme !».
(6) Decapitar «décapiter (un condamné à mort)» ; escapitar «couper la tête (à qui que ce soit)».

(7) Beure, var. béver (Gasc). Dans le sud du Rouergue et une partie du Languedoc beure se dit biouré. Or, comme viure «vivre» s'y prononce biouré (le v- pron. b-), les deux mots se disent pareil, ce qui permet de faire le jeu de mots suivant ; aicí, «biouré es biouré» «ici, boire c'est vivre» ou «vivre c'est boire»; var. cal «biouré per biouré» «il faut boire pour vivre» ou «vivre
pour boire